Plus belles les séries - LE FORUM
Bienvenue sur le forum des feuilletons TV !

Connectez-vous dès maintenant si vous avez un compte ("CONNEXION") ou rejoignez gratuitement la communauté en vous inscrivant ("S'ENREGISTRER") !

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Pblv14
Plus belles les séries - LE FORUM
Bienvenue sur le forum des feuilletons TV !

Connectez-vous dès maintenant si vous avez un compte ("CONNEXION") ou rejoignez gratuitement la communauté en vous inscrivant ("S'ENREGISTRER") !

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Pblv14


Plus belles les séries (PBLV encore plus belle, USGS, DNA, ITC) - Le FORUM
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Homosexualité / LGBT+ dans PBLV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29, 30  Suivant
AuteurMessage
raylen

En ligne


Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 00:28

@ Maïa post de 23h57

La raison de ce phénomène? La volonté de déconstruction, de couper l'être humain de toutes racines :  culturelle  - il n'y a qu'à voir l'échantillon de novlangue  que nous avons eu ici - historique bien sûr, mais aussi biologiques. Plus de mémoire commune, plus de langue commune, plus de repère biologique, plus d'identités communes . Une  société composée d'îlots de minorités, de cas particuliers, de victimes, ne trouvant leur identité que dans la reconnaissance de leur moi particulier, sans passé commun et sans davantage d'avenir. . Cancel culture, culture woke, transhumanisme, dominante dans les facs de Lettres, les Sciences Po et autres écoles de journalisme. Je ne suis pas certaine que la Fac de Médecine soit épargnée. N'oublie pas que Sandrine Rousseau était doyenne de l'Université de Lille


Dernière édition par raylen le 10/10/2022, 00:31, édité 1 fois
Maïadelsol
Super actif
Super actif
Maïadelsol

Féminin Âge : 71

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 00:30

Sur le même sujet, je suis tombée par hasard aujourd'hui même, dans une boutique de charité, sur un roman de Kathleen Winter : "Annabel". Je ne l'ai pas encore attaqué car j'en ai un autre en route. Je ne sais pas ce qu'il vaut. Quelqu'un l'a-t-il lu ? Je n'ai pas regardé s'il a été traduit en français. Ça se passe au Canada.

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 9k=
Maïadelsol
Super actif
Super actif
Maïadelsol

Féminin Âge : 71

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 00:32

» Voir le message cité

raylen a écrit:
@ Maïa post de 23h57

La raison de ce phénomène? La volonté de déconstruction, de couper l'être humain de toutes racines :  culturelle  - il n'y a qu'à voir l'échantillon de novlangue  que nous avons eu ici - historique bien sûr, mais aussi biologiques. Plus de mémoire commune, plus de langue commune, plus de repère biologique, plus d'identités communes . Une  société composée d'îlots de minorités, de cas particuliers, de victimes, ne trouvant leur identité que dans la reconnaissance de leur moi particulier, sans passé commun et sans davantage d'avenir. . Cancel culture, culture woke, transhumanisme, dominante dans les facs de Lettres, les Sciences Po et autres écoles de journalisme. Je ne suis pas certaine que la Fac de Médecine soit épargnée. N'oublie pas que Sandrine Rousseau était doyenne de l'Université de Lille

jap Ça rejoint ce que j'ai écrit plus haut : c'est terrifiant.

L'être humain serait donc le seul mammifère dont le sexe ne correspondrait pas systématiquement aux attributs génitaux !
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 00:52

Pas l'être humain, Maïa. Principalement, l'homme occidental.Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 3129673867
Shinochaz
Modérateur
Modérateur
En ligne Shinochaz

Masculin Âge : 43
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 00:56

Le problème de Pierrot c'est qu'il veut prôner la tolérance, mais tout en étant lui même intolérant sans sembler s'en rendre compte.

Et il semble beaucoup se chercher, il est passé en quelques années de gay à "binaire né avec le mauvais sexe"'. Franchement Pierrot fait un bon travail sur toi avant de recracher bêtement ce que tu lis ou entend dans les milieux militants.

Et j'ai tout de même l'impression que pas mal de jeunes sont beaucoup influencés à présent par des séries "à la mode" comme Euphoria ou Sex Éducation. Même si ces programmes font beaucoup pour l'acceptation de la transexualité et autres "fluidités de genre" (comme Pblv avec les gays à l'époque), il faut rappeler que cela reste des œuvres de fiction, et pas le reflet de la vie réelle. Car après on en arrive à se faire traiter d'intolérant ou de "phobe" car on ne s'attend pas à ce qu'une femme ait une saucisse à la place d'un abricot Surprised-redface

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
Rou'letabille



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 06:04

De mon côté (dans ma grille d'analyse de femme d'extrême-gauche, ahah, je n'ai jamais trop fait mystère de mon positionnement politique 😁), j'analyse ça comme un des derniers projets du libéralisme capitaliste, qui a évolué de manière très inquiétante sous l'influence de la sphère technico-économique (aujourd'hui dominante) Effectivement, le déploiement des objets connectés, le transhumanisme, etc. participent de la même tendance. L'individu, uniquement centré sur lui-même, rêve de s'affranchir de la nécessité et modeler le monde à sa façon, quitte à écraser les autres, détruire la planète, exploiter tout son environnement : hommes, femmes, animaux, ressources.. sans se soucier de leur sort, sans se rendre compte que, loin de s'émanciper, il se rend d'autant plus dépendant d'un système économique, technique, médical, etc. qui le dépasse. Sans se rendre compte que sans la communauté, il n'est rien. C'est cette idéologie libérale qui mène, je crois, l'homme occidental à sa perte (entraînant dans sa chute tous ceux qu'il exploite) L'industrie trans, comme bien d'autres, surfe sur le mal-être des gens pour leur vendre des solutions clé-en-mains. C'est un marché très lucratif!

À gauche, j'ai remarqué que c'était surtout les femmes (pas toutes bien sûr) qui prenaient position — les femmes sont particulièrement concernées, évidemment : qu’est-ce qu’un mouvement féministe incapable de définir ce qu’est une femme ? Qu'est-ce qu'un mouvement féministe qui intègre dans les sujets de son combat des hommes comme Dylan Mulvaney ?
La quasi-totalité des hommes de gauche (ceux de la droite "progressiste" y sont favorables de toute façon, mais je crois que pour eux ça s'inscrit davantage dans le projet libéral, donc leur position est cohérente) que je connais et qui comprennent que quelque chose cloche avec les idées trans n’osent pas prendre position publiquement sur le sujet, pour diverses raisons : carrière à assurer, peur de se faire ostraciser, indifférence, lâcheté, etc. C'est que les trans-activistes font régner un climat de terreur (c'est effectivement le triomphe de la cancel culture), empêchent toute discussion sereine, mesurée... Ce qui explique en partie pourquoi les rares critiques du transgenrisme, de la transidentité, que l’on entend le plus ou qui sont le plus mises en avant dans les médias sont celles que formulent des hommes d’extrême droite, qui craignent beaucoup moins les conséquences de leurs sorties.. mais ducoup cette gauche traditionnelle ne veut pas être assimilée à l'extrême-droite et doit clamer sa position tranchée sur ce sujet. Il me semble que ça témoigne aussi du fait qu’ils ne se soucient pas vraiment du sort des femmes et des enfants en général, qu’ils sont aveugles aux nombreux effets lourdement nuisibles de l’expansion de l’idéologie trans et de son immixtion jusqu’au plus haut niveau de l’État.

Pourtant, je crois qu’il s’agit d’un sujet majeur. On parle tout de même d’une idéologie à l’essor fulgurant, d’un groupe de gens qui prétendent imposer à tous les autres des redéfinitions arbitraires et absurdes de mots parmi les plus élémentaires, fondamentaux, de notre vocabulaire, ce qui induit une altération proportionnellement absurde de notre manière de comprendre, percevoir et nommer la réalité (homme, femme, fille, garçon ne sont plus que des sentiments, des ressentis plus ou moins indéfinissables, le sexe est mystérieusement « assigné », les êtres humains naissent tous avec quelque « identité de genre » enfouie en eux ou elles, ou « ulles », etc.). On parle d’une idéologie qui propose de traiter de manière médico-chirurgicale les enfants (et les individus en général) « non conformes de genre » ou « de genre non conforme » (les manières de traduire cette expression d'origine états-unienne, comme l'essentiel des idées trans, varient, c’est la confusion), c’est-à-dire les enfants (et les individus en général) qui ne se conforment pas aux stéréotypes sexistes et oppressifs de la masculinité et de la féminité. D'une idéologie au nom de laquelle, dans le Wyoming, des trans activistes se sont battus contre un projet de loi de criminalisation des mutilations génitales féminines (excision/infibulation) au prétexte que « female genital mutilation” is transgender-exclusionary language, as not all people with vaginas are women, and not all women have vaginas »

En tout cas c'est vrai: beaucoup de chercheurs, de journalistes, de politiciens, de membres du corps médical sont conquis. Peut-être parce qu'ils veulent absolument montrer qu'ils sont progressistes (et qu'ils ont foncé dans le truc sans mesurer les enjeux, parce qu'ils ont cru que ce combat était de même nature que la lutte contre les discriminations raciales, ou encore celle pour les droits des homosexuels); peut-être aussi parce que ceux qui doutent et l’expriment subissent de très sévères représailles. Des universitaires et journalistes sont ostracisés, interdits d’intervenir dans des colloques, voire révoqués et insultés.

La chercheuse Laura Favaro a enquêté dans le milieu universitaire du Royaume-Uni afin d’évaluer la manière dont le sujet du transgenrisme était discuté, et aussi s’il était discuté, et même s’il était possible d’en discuter. Ce qu’elle a découvert, on peut s’en douter. Depuis que les idées trans sont avalisées et défendues par l’État, la plupart des partis politiques et une partie croissante du monde de l’entreprise, depuis qu’il est apparemment acceptable de vendre des vêtements (t-shirts, sweat-shirts) avec marqué « Tuez les TERF » (« Tuez les féministes qui n’adhèrent pas aux idées trans »), il est difficile, un peu partout, de faire entendre la moindre critique de ces idées.

C'est vraiment très inquiétant. Dans l'histoire de l'humanité, de terribles violences et censures ont déjà eu lieu au nom de croyances, au nom d'une foi, au nom d'un prétendu Bien.
nausikaa991

En ligne nausikaa991

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 08:13

» Voir le message cité

Shinochaz a écrit:
Le problème de Pierrot c'est qu'il veut prôner la tolérance, mais tout en étant lui même intolérant sans sembler s'en rendre compte.

Et il semble beaucoup se chercher, il est passé en quelques années de gay à "binaire né avec le mauvais sexe"'. Franchement Pierrot fait un bon travail sur toi avant de recracher bêtement ce que tu lis ou entend dans les milieux militants.

Et j'ai tout de même l'impression que pas mal de jeunes sont beaucoup influencés à présent par des séries "à la mode" comme Euphoria ou Sex Éducation. Même si ces programmes font beaucoup pour l'acceptation de la transexualité et autres "fluidités de genre" (comme Pblv avec les gays à l'époque), il faut rappeler que cela reste des œuvres de fiction, et pas le reflet de la vie réelle. Car après on en arrive à se faire traiter d'intolérant ou de "phobe" car on ne s'attend pas à ce qu'une femme ait une saucisse à la place d'un abricot Surprised-redface


Les jeunes avec qui j'ai parlé ne regardent pas ces séries et ne sont en aucune façon influencés. Et ils ne font pas partie des milieux militants.
Je ne pense pas vous avoir traité d'intolérants, je dis juste que ce n'est pas aussi tranché, ni aussi simple que ça parait.


Dernière édition par nausikaa991 le 10/10/2022, 08:18, édité 1 fois
nausikaa991

En ligne nausikaa991

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 08:16

» Voir le message cité

Rou'letabille a écrit:
De mon côté (dans ma grille d'analyse de femme d'extrême-gauche, ahah, je n'ai jamais trop fait mystère de mon positionnement politique 😁), j'analyse ça comme un des derniers projets du libéralisme capitaliste, qui a évolué de manière très inquiétante sous l'influence de la sphère technico-économique (aujourd'hui dominante) Effectivement, le déploiement des objets connectés, le transhumanisme, etc. participent de la même tendance. L'individu, uniquement centré sur lui-même, rêve de s'affranchir de la nécessité et modeler le monde à sa façon, quitte à écraser les autres, détruire la planète, exploiter tout son environnement : hommes, femmes, animaux, ressources.. sans se soucier de leur sort, sans se rendre compte que, loin de s'émanciper, il se rend d'autant plus dépendant d'un système économique, technique, médical, etc. qui le dépasse. Sans se rendre compte que sans la communauté, il n'est rien. C'est cette idéologie libérale qui mène, je crois, l'homme occidental à sa perte (entraînant dans sa chute tous ceux qu'il exploite) L'industrie trans, comme bien d'autres, surfe sur le mal-être des gens pour leur vendre des solutions clé-en-mains. C'est un marché très lucratif!

À gauche, j'ai remarqué que c'était surtout les femmes (pas toutes bien sûr) qui prenaient position — les femmes sont particulièrement concernées, évidemment : qu’est-ce qu’un mouvement féministe incapable de définir ce qu’est une femme ? Qu'est-ce qu'un mouvement féministe qui intègre dans les sujets de son combat des hommes comme Dylan Mulvaney ?
La quasi-totalité des hommes de gauche (ceux de la droite "progressiste" y sont favorables de toute façon, mais je crois que pour eux ça s'inscrit davantage dans le projet libéral, donc leur position est cohérente) que je connais et qui comprennent que quelque chose cloche avec les idées trans n’osent pas prendre position publiquement sur le sujet, pour diverses raisons : carrière à assurer, peur de se faire ostraciser, indifférence, lâcheté, etc. C'est que les trans-activistes font régner un climat de terreur (c'est effectivement le triomphe de la cancel culture), empêchent toute discussion sereine, mesurée... Ce qui explique en partie pourquoi les rares critiques du transgenrisme, de la transidentité, que l’on entend le plus ou qui sont le plus mises en avant dans les médias sont celles que formulent des hommes d’extrême droite, qui craignent beaucoup moins les conséquences de leurs sorties.. mais ducoup cette gauche traditionnelle ne veut pas être assimilée à l'extrême-droite et doit clamer sa position tranchée sur ce sujet. Il me semble que ça témoigne aussi du fait qu’ils ne se soucient pas vraiment du sort des femmes et des enfants en général, qu’ils sont aveugles aux nombreux effets lourdement nuisibles de l’expansion de l’idéologie trans et de son immixtion jusqu’au plus haut niveau de l’État.

Pourtant, je crois qu’il s’agit d’un sujet majeur. On parle tout de même d’une idéologie à l’essor fulgurant, d’un groupe de gens qui prétendent imposer à tous les autres des redéfinitions arbitraires et absurdes de mots parmi les plus élémentaires, fondamentaux, de notre vocabulaire, ce qui induit une altération proportionnellement absurde de notre manière de comprendre, percevoir et nommer la réalité (homme, femme, fille, garçon ne sont plus que des sentiments, des ressentis plus ou moins indéfinissables, le sexe est mystérieusement « assigné », les êtres humains naissent tous avec quelque « identité de genre » enfouie en eux ou elles, ou « ulles », etc.). On parle d’une idéologie qui propose de traiter de manière médico-chirurgicale les enfants (et les individus en général) « non conformes de genre » ou « de genre non conforme » (les manières de traduire cette expression d'origine états-unienne, comme l'essentiel des idées trans, varient, c’est la confusion), c’est-à-dire les enfants (et les individus en général) qui ne se conforment pas aux stéréotypes sexistes et oppressifs de la masculinité et de la féminité. D'une idéologie au nom de laquelle, dans le Wyoming, des trans activistes se sont battus contre un projet de loi de criminalisation des mutilations génitales féminines (excision/infibulation) au prétexte que « female genital mutilation” is transgender-exclusionary language, as not all people with vaginas are women, and not all women have vaginas »

En tout cas c'est vrai: beaucoup de chercheurs, de journalistes, de politiciens, de membres du corps médical sont conquis. Peut-être parce qu'ils veulent absolument montrer qu'ils sont progressistes (et qu'ils ont foncé dans le truc sans mesurer les enjeux, parce qu'ils ont cru que ce combat était de même nature que la lutte contre les discriminations raciales, ou encore celle pour les droits des homosexuels); peut-être aussi parce que ceux qui doutent et l’expriment subissent de très sévères représailles. Des universitaires et journalistes sont ostracisés, interdits d’intervenir dans des colloques, voire révoqués et insultés.

La chercheuse Laura Favaro a enquêté dans le milieu universitaire du Royaume-Uni afin d’évaluer la manière dont le sujet du transgenrisme était discuté, et aussi s’il était discuté, et même s’il était possible d’en discuter. Ce qu’elle a découvert, on peut s’en douter. Depuis que les idées trans sont avalisées et défendues par l’État, la plupart des partis politiques et une partie croissante du monde de l’entreprise, depuis qu’il est apparemment acceptable de vendre des vêtements (t-shirts, sweat-shirts) avec marqué « Tuez les TERF » (« Tuez les féministes qui n’adhèrent pas aux idées trans »), il est difficile, un peu partout, de faire entendre la moindre critique de ces idées.

C'est vraiment très inquiétant. Dans l'histoire de l'humanité, de terribles violences et censures ont déjà eu lieu au nom de croyances, au nom d'une foi, au nom d'un prétendu Bien.

Je ne vais pas répondre à ton long post car je m'apprête à aller au boulot mais en France, on n'opère pas les mineurs.
nausikaa991

En ligne nausikaa991

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 08:26

» Voir le message cité

Maïadelsol a écrit:
J'en profite pour aborder ici un autre point qui me préoccupe : à l'heure où les médicaments dits "de confort" (Surprised-redface) sont de moins en moins remboursés, où les soins dentaires et l'optique sont extrêmement mal pris en charge, afin de ne pas creuser le trou de la Sécurité Sociale, est-il cohérent que cette même Sécurité Sociale dépense des millions pour le changement de sexe d'une minorité ?

"Beaucoup de chiffres circulent à propos du coût du changement de sexe, avec des fourchettes allant de 7 000 à 50 000 euros. Il faut anticiper quatre grands postes de dépense. Le plus important concerne la chirurgie. Elle englobe les attributs sexuels proprement dits, mais également la poitrine et le visage. Les hommes devenus femmes ont aussi la possibilité d’amenuiser leur pomme d’Adam. Pour l’ensemble, les fourchettes varient de 7 000 à 18 000 euros, en fonction de la localisation : États-Unis, Europe ou Asie (essentiellement la Thaïlande). Le changement de sexe proprement dit demande 


Les opérations les plus onéreuses concernent la face. Les prix s’envolent jusqu’à 40 000 euros. Il n’y a pas de réelle limite. Après le bistouri, ne pas oublier la pilosité. Comptez 3 000 à 5 000 euros pour une épilation laser définitive qui ne conservera que les cheveux. Autant s’assurer que plus rien ne repousse. C’est le rôle des traitements hormonaux. Ils ne coûtent pas grand-chose. Sans remboursement, ils sont facturés au patient entre 20 et 40 euros par an, pendant cinq à dix ans, soit un total compris entre 1 200 et 4 800 euros. Ajoutez tout de même un rendez-vous chez un endocrinologue, soit 44 euros, remboursés 23 par la Sécu. Le suivi psychologique n’est pas remboursé du tout. L’un dans l’autre, il est difficile de dépenser moins de 20 000 euros pour la transition d’un adulte. Elles sont beaucoup plus chères pour les enfants car le nombre d’opérations, la complexité et la durée des traitements sont multipliés. Heureusement pour eux, les trans sont remboursés par les Assurances Maladies depuis les années 70."

(Article de Sylvain de Mullenheim, publié le 23 novembre 2021 dans le magazine "L'incorrect").

À mes yeux (mais c'est uniquement mon point de vue), toutes ces sommes seraient mieux employées à d'autres postes, tels que ceux que j'ai cités plus haut. À titre de comparaison, une réduction ou une augmentation mammaires ne sont pas prises en charge. Je présume cependant que, pour une femme, cette surabondance ou cette absence de seins doit être la source d'un mal-être et de complexes largement aussi inconfortables.

Le jeune homme qui a parlé dans le reportage de M6 (Zach) a financé entièrement son opération. Zéro cout pour la sécu. Bien sûr c'est un cas je pense exceptionnel, mais ça existe. 
Moi cela ne me choque pas plus que la énième prise en charge d'un alcoolique...ou des gens qui se font soigner à l'œil sur la carte de sécu d'un membre de la famille (c'est une fraude très courante). 
Je suis cependant d'accord avec toi sur la réduction ou augmentation mammaire.
jozephine



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 08:43

Après je veux bien que la sécu finance leur opération. Si ça les évite qu’ils se foutent en l’air. 

Alors dans ce cas le mec qui a un cancer des poumons parce qu’il a fumé toute sa vie comme un pompier .. on fait quoi là !!? 
Tu savais que la cigarette tue .. pourquoi tu as fumé ?? Tu va payer tes soins alors !? 
Et la nana française qui habite au Canada ou aux USA qui vient se faire soigner en France car ça lui coûte rien .. c’est facile aussi !! J’ai pas mis Dubaï pour pas la catalogue «  Miss Télé-réalité »

J’ai vu aussi quelque qui disait y a que la race humaine qui est comme ça .. bah oui et alors y a que la race humaine qui prie un bon dieu. 

Moi je m’en fous .. si la personne est mieux dans sa tête, dans son corps. 

Depuis la nuit des temps il a des personnes transgenre.
Rou'letabille



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 08:47

@Nausikaa
Je n'ai pas dit qu'on opérait les mineurs. J'ai dit que l'idéologie le proposait.
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:10

Dans certains pays occidentaux , on donne des bloqueurs de puberté et des hormones aux mineurs. La Suède commence à rétropédaler à ce sujet.
Je remarque que nos projets de société sont des projets de mort : euthanasie, suicide assisté, mutilations sexuelles irréversibles. Je ne suis pas certaine que ce soit entièrement explicable par le capitalisme.
Sinon, la gauche, et pas seulement extrême, a toujours eu une attitude de terrorisme intellectuel et pas seulement sur l'identité sexuelle.


Dernière édition par raylen le 10/10/2022, 17:47, édité 2 fois
Jon88

Jon88

Masculin Âge : 31

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:20

pour revenir à l'homme "déconstruit", je verrai ça plutot comme un mec qui échappe à une virilité écrasante et qui n'épouse pas forcément la brutalité et la violence.
Pour moi c'est surtout un mec qui sort des stéréotypes de la masculinité telle qu'elle a été inculquée
Y a un article qui en parle : https://www.terrafemina.com/article/sandrine-rousseau-que-signifie-un-homme-deconstruit-dont-parle-la-candidate-ecolo_a359910/1
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:25

La virilité n'a jamais eu pour synonyme brutalité et violence .
Jon88

Jon88

Masculin Âge : 31

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:26

Rou'letabille



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:27

@Jozephine
Les mouvement trans en revanche, et son idéologie bien particulière, est nouveau 🙂

Juste pour rappel : personne ici n'est contre les personnes trans. À l'échelle individuelle, chacun fait comme il peut. C'est vraiment l'idéologie qui est portée (on peut militer, et je crois même que c'est essentiel, pour que les gens s'habillent comme ils le veulent, fassent le métier qu'ils veulent, etc. Mais ce n'est pas ce que fait cette idéologie, qui, typiquement, veut imposer à Kevin d'accepter le pénis d'Alexandra) et la virulence des trans-activistes qui nous dérangent dans ce mouvement.

Je ne crois pas que le mouvement (tel qu'il est implémenté donc) soit représentatif des individus transgenres, et je crois même qu'il les dessert finalement. Les trans que je connais ont dit qu'ils se sentaient mieux avec les stéréotypes de l'autre genre, mais que c'était bien le genre le problème. Certains demandent à être appelés par un autre prénom (pas tous), et par l'autre pronom, mais ce n'est pas du tout essentiel pour eux. Ils veulent surtout qu'on respecte leur individualité, leurs goûts, leur sexualité, etc. et ne plus subir les pressions liées aux stéréotypes de leur genre d'origine.
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:39

» Voir le message cité

Jon88 a écrit:
si la virilité/masculinité "toxique" : https://www.femmeactuelle.fr/sante/psycho/quest-ce-que-la-masculinite-toxique-2074932

Dans ce cas, il faut préciser "toxique", ce qui change tout.Il y aussi des féminités toxiques : Betty en serait un exemple. Va-t-on pour autant déconstruire les femmes!
Jon88

Jon88

Masculin Âge : 31

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:44

Je parlais de virilité écrasante, ce qui pour moi est synonyme de la toxicité.
Oui, il y a effectivement des personnalités toxiques de tous sexes (et genres) comme Betty en fait partie.
Mais on parlait de la déconstruction des hommes.
De manière générale, je suis surpris que ces sujets génèrent autant de réactions ; nous sommes à 26 pages.
Rou'letabille



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:46

@Raylen
Ah je ne peux pas te laisser dire ça, l'extrême-gauche n'a pas une attitude de terrorisme intellectuel. Il y a des mouvements pour lesquels c'est le cas, comme dans toutes les grandes tendances politiques d'ailleurs.

Là en l'occurrence, pour ce qui est du transgendérisme, c'est une certaine gauche (mais certainement pas l'extrême) qui soutient le mouvement. Et une partie de la droite progressiste, comme je disais. Progressistes dans le sens du culte qu'elle voue à un prétendu progrès, défendant continuellement l'idée que l'avenir est synonyme de progrès, qu'il faut avancer (financer l'IA, reformer, stimuler la compétition pour stimuler l'innovation, etc.) pour progresser, entendu notamment au sens technico-économique : tout développement technologique, toute croissance, est pour eux un progrès)

Bon, on part dans d'autres sujets politiques là, ce n'est pas vraiment la question. Je sais que nous (toi et moi) sommes probablement de bords politiques très opposés, cela dit je vois avec intérêt qu'il y a des sujets sur lesquels on est naturellement en parfait désaccord et d'autres sur lesquels on se rejoint (même si les raisons sont parfois différentes, ou du moins parfois partiellement différentes)
Rou'letabille



Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 09:47

@Jon
Ça montre peut-être à quel point les enjeux sont importants 🙂
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 10:33

» Voir le message cité

Jon88 a écrit:
Je parlais de virilité écrasante, ce qui pour moi est synonyme de la toxicité.
Oui, il y a effectivement des personnalités toxiques de tous sexes (et genres) comme Betty en fait partie.
Mais on parlait de la déconstruction des hommes.
De manière générale, je suis surpris que ces sujets génèrent autant de réactions ; nous sommes à 26 pages.

Justement. Ca n'est pas pour rien que l'on ne parle que dans la déconstruction des hommes.Moi aussi, je remarque que cela suscite de nombreuses réactions : les scenaristes savent bien comment nous faire réagir et sont prêts pour cela , à sacrifier la vraisemblance.  Et puis, ce n'est pas comme si nous avions la menace d'une guerre nucléaire à nos portes.!


Dernière édition par raylen le 10/10/2022, 10:46, édité 1 fois
raylen

En ligne

Féminin

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 10:34

» Voir le message cité

Rou'letabille a écrit:
@Raylen
Ah je ne peux pas te laisser dire ça, l'extrême-gauche n'a pas une attitude de terrorisme intellectuel. Il y a des mouvements pour lesquels c'est le cas, comme dans toutes les grandes tendances politiques d'ailleurs.

Là en l'occurrence, pour ce qui est du transgendérisme, c'est une certaine gauche (mais certainement pas l'extrême) qui soutient le mouvement. Et une partie de la droite progressiste, comme je disais. Progressistes dans le sens du culte qu'elle voue à un prétendu progrès, défendant continuellement l'idée que l'avenir est synonyme de progrès, qu'il faut avancer (financer l'IA, reformer, stimuler la compétition pour stimuler l'innovation, etc.) pour progresser, entendu notamment au sens technico-économique : tout développement technologique, toute croissance, est pour eux un progrès)

Bon, on part dans d'autres sujets politiques là, ce n'est pas vraiment la question. Je sais que nous (toi et moi) sommes probablement de bords politiques très opposés, cela dit je vois avec intérêt qu'il y a des sujets sur lesquels on est naturellement en parfait désaccord et d'autres sur lesquels on se rejoint (même si les raisons sont parfois  différentes, ou du moins parfois partiellement différentes)

D'accord avec toi pour ne rester que dans le sujet de l'identité sexuelle, et , à part ta ^première phrase, d'accord avec l'ensemble de ton commentaire d'ailleurs.


Dernière édition par raylen le 10/10/2022, 12:41, édité 1 fois
Jon88

Jon88

Masculin Âge : 31

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 10:41

» Voir le message cité

Rou'letabille a écrit:
@Jon
Ça montre peut-être à quel point les enjeux sont importants 🙂


 Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 1f609
Shinochaz
Modérateur
Modérateur
En ligne Shinochaz

Masculin Âge : 43
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Homosexualité / LGBT+ dans PBLV    Homosexualité / LGBT+ dans PBLV - Page 26 Empty10/10/2022, 10:42

En revendiquant régulièrement que la place des femmes est à la cuisine, je suis donc un mec plus construit que jamais Surprised-redface

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
 
Homosexualité / LGBT+ dans PBLV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29, 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les animaux dans PBLV
» La cigarette dans PBLV
» La RELIGION dans PBLV
» Le VERLAN dans PBLV
» Le HANDICAP dans PBLV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belles les séries - LE FORUM :: • Débats • :: • DÉBATS DE SOCIÉTÉ •-
Sauter vers:  
pblvfrance3.com (2004 - 2024). Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Newen, de France Télévisions, de TF1, et de leurs auteurs.