Plus belles les séries (PBLV, USGS, DNA, ITC) - Les anciens du FORUM France 3
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Le Deal du moment : -42%
Lit cabane enfant ELIAH – 90 x 190 cm – ...
Voir le deal
69.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez
 

 Interviews des comédiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Vincetralien




Voir le profil de l'utilisateur
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty20/10/2022, 00:59

Un thread de 8 vidéos de Thierry Ragueneau d'extraits d'une interview avec CapitaineCinemaxxx à propos des dernières semaines de tournage (je ne parviens pas à trouver l'entretien en entier), plein d'anecdotes intéressantes de la part de ce super comédien :
Tony
Modérateur
Modérateur
Tony

Masculin Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty25/10/2022, 20:13

Interview Fabienne Carat (Samia)
Allociné

AlloCiné : Vous aviez déclaré qu'une fois la page "Plus belle la vie" tournée, le feuilleton resterait derrière vous... Pourtant, vous revoilà !

Fabienne Carat : Oui et non. Depuis mon départ, chaque fois que je sors, des gens me disent qu'ils regrettent que je sois partie. Certains m'en veulent limite ! (rires) Ce n'est pas que ça m'a fait culpabiliser mais je me suis dit que je ne faisais pas ce métier pour faire de la peine aux gens. Quand on m'a demandé avant l'été si je serais pour revenir pour le final de PBLV, j'ai accepté. Évidemment, je ne serais jamais revenue si la série ne s'était pas arrêtée et je ne serais jamais revenue non plus si Samia avait été vivante. Pour moi, ce n'est pas un retour mais un clin d'œil, un petit cadeau pour le public.

Comment s’opère donc ce clin d’œil ?

Cela reste très léger, elle n'est là que dans l'imaginaire de Boher. Ça reste subtil et ça permet à mon personnage et à moi, son interprète, de comprendre un peu plus la fin de son histoire. Il va y avoir beaucoup de révélations. Pourquoi a-t-elle disparu ? Comment a-t-elle disparu ? J'étais dans le flou par rapport à ce départ.

De quelle façon s’est organisée votre réapparition secrète au Mistral ?

Claire de la Rochefoucauld, la nouvelle productrice, m'a appelée et m'a dit que le feuilleton ne pouvait pas s'arrêter sans Samia. Elle m'a demandé si je serais OK pour revenir et m’a précisé qu'on pouvait me faire revivre si je voulais ! J'ai dit non car on avait trouvé l'ADN de Samia sur les lieux de son accident, elle était donc bien morte. Je ne voulais pas changer cela non plus parce que je n'avais pas fait tout ce chemin pour en revenir là.

https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18714821.html


+ interview dans Téléloisirs


Interviews des comédiens - Page 15 Telelo10

---------------
Modo et œil de lynx ! Archive de l'ancien forum


Dernière édition par Tony le 25/10/2022, 20:19, édité 2 fois
Tony
Modérateur
Modérateur
Tony

Masculin Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty25/10/2022, 20:13

Interview Grégory Questel (Revel)
Actu-Morbihan

Comment avez-vous intégré la série Plus Belle La Vie ?

J’ai participé à un casting, le septième. J’ai effectué un essai pour un autre rôle et finalement, le hasard a fait les choses. Il y a ensuite la rencontre entre le comédien et le rôle du procureur Revel. Et, au final, je me suis bien amusé avec.

Vous avez joué dans la série entre 2011 et 2014 avant de disparaître et de revenir en 2018. Ce retour était une volonté de votre part ?

Après quatre années à jouer dans Plus Belle La Vie, il y a eu la volonté de ma part d’arrêter. C’était des années pleines et très chronophages. Et puis, la production a changé et on m’a rappelé. L’ambiance avait changé et je suis alors revenu avec le même personnage.

Au final, je ne regrette absolument pas d’avoir pris part à cette aventure. Je suis arrivé à l’époque où le format était un peu dénigré et au fil des années, de nombreux comédiens auraient aimé être à notre place.

La fin de la diffusion de la série a été annoncée. Comment avez-vous appris cette nouvelle et quelle a été votre réaction ?

Je m’en rappelle très bien, cela a été horrible… Nous étions en tournage au commissariat quand l’un des acteurs a vu l’article publié sur Le Figaro. Nous n’avions plus la motivation pour tourner. La production est alors venue nous voir pour nous donner des explications. Et, cela s’est concrétisé dans les jours qui ont suivi.

Vous vous attendiez à cette annonce ?

Tous les ans, nous redoutions l’arrêt de la série. Mais, nous avons essayé de ne pas y penser.

Pouvez-vous nous expliquer comment se déroulait le tournage ?

Nous tournions les épisodes six semaines à l’avance. A chaque fois, on tournait dans le désordre afin d’avoir deux semaines d’épisodes. Le montage est effectué à flux tendu et nous ne découvrons le rendu que lors de la diffusion à la télé. Et, la force de Plus Belle La Vie a été de réussir à coller à l’actualité en tournant au dernier moment des scènes avec les acteurs présents. Il n’y avait pas grand-chose à envier aux plus grandes séries étrangères.

Les derniers épisodes ont été tournés et des images émouvantes de ces moments ont circulé. Pouvez-vous nous raconter l’ambiance qu’il y avait entre les acteurs ?

C’était comme une grande famille. L’arrêt de série a été d’une violence terrible. C’est comme si c’était une usine qui fermait. Le tournage des dernières scènes a marqué la fin d’une aventure de 18 ans. Avec la vitesse à laquelle cela s’enchaîne au quotidien, nous n’avions pas le temps de nous engueuler.A la fin, beaucoup de larmes ont coulé. Mais, nous restons en contact grâce à un groupe WhatsApp où près de 200 messages sont envoyés chaque jour.

Il y a eu des rumeurs quant à la reprise sur une autre chaîne. Avez-vous eu un espoir que ça se concrétise ?

Je ne vais pas le cacher, oui on y a cru. C’est d’ailleurs très étonnant qu’on jette l’original et qu’on garde les copies diffusées sur les autres chaînes. D’autant plus que pendant de nombreuses années, nous étions la seule série comme ça en France.

La série Plus Belle La Vie s’est invitée dans la vie des Français. Dans la rue, des personnes vous arrêtent-elles pour prendre une photo ?

Et oui, des gens m’arrêtent tout le temps dans la rue. Mais, mon personnage dans la série fait que beaucoup réfléchissent à deux fois avant de m’interpeller. Mais oui, on me demande des photos et je ne refuse pas.

https://actu.fr/bretagne/vannes_56260/plus-belle-la-vie-tournages-arret-de-la-serie-lacteur-vannetais-gregory-questel-se-livre_54503211.html

---------------
Modo et œil de lynx ! Archive de l'ancien forum
Tony
Modérateur
Modérateur
Tony

Masculin Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty29/10/2022, 18:37

Interview Laurent Orry (Jérôme Belesta)

Télé-Loisirs.fr : racontez-nous ce retour de Jérôme...

Laurent Orry : C'est une apparition. Il revient à la demande de son fils Kevin et sa femme Lætitia Belesta. Kevin se retrouve dans une sale affaire qui fait référence à celle de Jérôme quand il a dû tuer un jeune homme. Il va y avoir un effet de miroir entre Kevin et lui. Kevin ne va pas arrêter de le voir un peu partout. Jérôme vient le soutenir comme un esprit peut le faire. Comme le dit Bruce Springsteen, "ce n'est pas un esprit qui hante mais un ancêtre qui accompagne". J'interviens dans quatre ou cinq épisodes.

Avez-vous hésité avant de revenir ?

Un peu. Je savais que j'aurais beaucoup de plaisir à revenir, à retravailler avec tous mes partenaires et toutes les équipes. Plus belle la vie a été une espèce de famille. J'ai hésité car le personnage est mort il y a trois ans et j'avais envie de passer à autre chose. Finalement, l'idée de cette apparition m'a plu. Je me suis laissé convaincre. Et c'est une manière de dire au revoir aux téléspectateurs. C'est un bel hommage à rendre au personnage et à la série.

Comment avez-vous vécu ce retour aux studios ?

C'était très émouvant. Je me suis retrouvé dans l'appartement des Belesta avec des photos de Jérôme partout, y compris des photos de moi adolescent. J'ai été ému aux larmes… C'était assez troublant. J'ai retrouvé tout de suite ma complicité et le sens de la blague avec Théo Bertrand (Kévin) mais aussi avec Caroline Riou (Lætitia). Il y a une très jolie scène entre Jérôme et Lætitia qui manifestent leur attachement.

En revenant sur le plateau, je m'en suis voulu d'être parti. Je me suis dit : "pourquoi tu as fait ça ?" Très vite après le départ de mon personnage, le producteur et mon agent sont partis, en plus. C'était idiot. J'aurais pu faire un break et revenir ou le personnage aurait pu survivre avec un autre acteur. 

Qu'avez-vous pensé de l'évolution de Lætitia et Kevin ?

Kevin est devenu très costaud (Il rit). Lætitia a eu une vraie ascension sociale en devant professeur d'histoire. J'ai trouvé cette idée vraiment très bien. Ils ont eu un sacré accomplissement…

---------------
Modo et œil de lynx ! Archive de l'ancien forum
Tony
Modérateur
Modérateur
Tony

Masculin Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty18/11/2022, 19:59

Interview de Pierre Martot ( love )
Paris-Normandie

Que pouvez-vous nous dire sur ce dernier épisode ?

Pierre Martot : « Un vent d’amour souffle sur le Mistral ! C’est sept mariages et un enterrement. Moi, je vis ce bonheur par procuration. L’idée était de finir la série sur une note gaie et fantaisiste. »

Comment s’est terminé le tournage ?


« Il s’est achevé le 28 septembre. Mais les départs se sont échelonnés sur quinze jours. Tout le monde était bouleversé. La production a organisé des fêtes de départ pour chacun des personnages, il y avait des discours… Personnellement, j’ai quitté le plateau le 26 septembre. C’était très touchant, j’ai travaillé avec les équipes pendant quatorze ans. On a connu des mariages, des naissances, des décès. On a créé des liens très forts. On travaillait tous dans la même direction pour servir le projet. Et j’ai adoré jouer ce personnage. »

Comment êtes-vous arrivé dans « PBLV » ?


« J’avais joué un flic des stups dans la série PJ. L’une des productrices a ensuite rejoint l’équipe de Plus belle la vie. Moi, en 2004, je traverse une période difficile. J’ai 47 ans, je ne travaille plus. Un jour, quand j’emmène mon fils à la gare de Lyon, à Paris, je croise, en traversant la rue, la fille de cette productrice dans sa voiture. Elle me voit, me salue, me demande où j’en suis… Je lui explique que c’est dur à ce moment-là pour moi… « Je vais parler de toi à ma mère, elle est sur un nouveau projet. »

Ce qu’elle fait : peu de temps après, je reçois un appel pour le casting du personnage de François [Marci, personnage finalement interprété par Thierry Ragueneau, NDLR]. Ça ne collait pas mais, en revanche, Léo Castelli semblait mieux me correspondre. Il est arrivé à un très bon moment ce personnage. Il m’a remis dans le métier alors que ça faisait deux ans que je n’avais pas tourné. J’écrivais. Un récit sur mon père. »

Qu’est-ce qu’il a de vous, Léo ?


« Beaucoup de choses. Ce côté un peu à part, un peu marginal. C’est un homme qui ne triche pas. Et j’aimais bien que les gens se méfient de lui au début. Il y avait ce poids et ce mystère autour de la mort de sa femme. L’avait-il tuée ? Puis, c’était un homme de loi qui agissait un peu en marge des règles.

Comme c’était un ancien alcoolique, je l’ai travaillé comme quelqu’un qui aurait remplacé l’addiction à l’alcool par l’addiction au travail. Et, comme moi, c’est quelqu’un qui s’intéresse beaucoup à l’humain. Il a aussi une caractéristique que je partage : il ne faut pas l’emmerder ! »

Jouer dans PBLV ne vous a-t-il pas enfermé dans ce rôle ? Éloigné d’autres projets ?

« J’ai eu des propositions pendant que je jouais dans la série. Mais je n’avais pas le temps d’y participer, j’ai dû refuser. J’ai commencé en 2004. Et de 2006 à 2011, les tournages, c’était 145 jours par an ! Il faut aussi compter les jours d’apprentissage des textes. Et je voulais garder du temps pour ma famille. Puis, quand mon personnage a été moins présent, je suis retourné vers le théâtre. C’est très rare d’obtenir une grande notoriété sur scène. Ça apprend l’humilité. »

Léo, c’est le rôle d’une vie ?

« Quatorze ans dans la peau d’un personnage – de 2004 à 2011 et de 2015 à 2022 –, je vais avoir du mal à faire plus long ! Mais le rôle de ma vie, c’est d’être acteur. J’ai joué du Beaumarchais au théâtre. Là, j’adapte Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe, dans une pièce que je vais également jouer sur scène à Paris. C’était un projet lancé avant que ne soit annoncée la fin de Plus belle la vie. J’espère pouvoir la jouer en Normandie. »

Qu’avez-vous prévu pour la diffusion de la soirée spéciale ?

« Je n’ai pas pu assister à la projection organisée pour l’équipe. Et là, je suis en Normandie, sur les terres de mon enfance, où je joue la dernière de La Mère coupable de Beaumarchais [c’était le jeudi 17 novembre à Dieppe, NDLR]. Alors, le dernier épisode, je vais le regarder seul dans ma chambre d’hôtel, sans ma compagne ni mes enfants. Cela n’a rien de triste. J’apprécie l’idée de vivre ce moment charnière dans la solitude. Dans la plénitude. Plus belle la vie a été un tourbillon et la télévision, parfois, c’est superficiel. C’est bien de revenir à l’essentiel pendant quelques jours. »

De vrais adieux ?

Est-ce vraiment la fin de Plus belle la vie  ? Léo Castelli et consorts n’ont peut-être pas dit leurs derniers mots. Une Société coopérative et participative (Scop) s’est constituée pour tenter de faire vivre la série après le clap de fin. Environ 300 personnes sont impliquées dans ce projet. Des techniciens, des scénaristes… qui veulent produire de nouveaux épisodes pour une plateforme dédiée. « France 3 est propriétaire des droits sur la série jusqu’à la fin de l’année, et Newen Studios les récupère au 1er janvier. Il faudra voir le dossier proposé », commente Pierre Martot.

Il laisse la porte ouverte à un retour si on lui propose quelque chose qui lui plaît. « C’est une logistique énorme, il y a beaucoup de choses à faire, mais ils sont motivés. » Il y a, en tout cas, un public : même si les audiences se sont érodées avec le temps, Plus belle la vie comptait encore quelque deux millions de fidèles au quotidien au bout de 18 saisons.

https://www.paris-normandie.fr/id361494/article/2022-11-17/plus-belle-la-vie-le-normand-pierre-martot-alias-leo-castelli-se-confie-et

---------------
Modo et œil de lynx ! Archive de l'ancien forum
Tony
Modérateur
Modérateur
Tony

Masculin Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty18/11/2022, 20:02

Interview Claire de la Rochefoucauld (réalisatrice PBLV 2008-2022, puis productrice)
Gala

GALA.fr : Qu’avez-vous pensé de la fin de PBLV ?
Claire De La Rochefoucauld : J'adore ce prime, c'est moi qui l'ai produit (rires). On avait envie de faire un cadeau au public. On avait envie de comédie romantique. On avait envie de bonheur. On avait envie d'ouverture sur l'avenir et ce prime remplit toutes les conditions qu'on s'était fixées au départ. On est dans les curseurs à fond de la comédie romantique pour dire au revoir à tous les personnages que le public aime depuis 18 ans.

GALA.fr : N'était-il pas tentant de laisser une ouverture, un début d'intrigue ?
Claire De La Rochefoucauld : L'ouverture y est ! Si la série devait revenir on pourrait reprendre les personnages là où on les a laissés puisqu'ils ont tous une fin qui donne matière à écrire encore de belles histoires.

GALA.fr : Quel souvenir gardez-vous du dernier jour de tournage ?
Claire De La Rochefoucauld : Je garde le souvenir d'une ambiance extraordinaire sur le plateau, elle se ressent sur le prime. C'est ce qu'on a vécu pendant 15 jours : des équipes liées, de l'humanité, de la bienveillance. Les au revoir ont duré un mois avec tous les jours des claps de fin pour les comédiens, ça a été douloureux. C'est une vraie famille qui va perdurer.

GALA.fr : Vous avez des regrets concernant le feuilleton ?
Claire De La Rochefoucauld : À part le fait qu'il s'arrête ? On pense toujours qu'on pourrait faire mieux, même si PBLV s'est beaucoup réinventée. On a toujours essayé de trouver de nouveaux sujets et de coller à la société. On posait des problématiques en espérant que les gens en parlent après. Mais non, je n'ai pas de regrets. On est tous très fiers de cette série. Ce qui me chagrine c'est qu'on était regardé par beaucoup de gens pour qui c'était un rendez-vous.

GALA.fr : Comment avez-vous appris la fin de PBLV ?
Claire De La Rochefoucauld : Il y a eu l'article dans Le Parisien. À l'époque j'étais réalisatrice, je tournais. On ne savait pas si c'était vrai ou pas, et puis ça nous a été confirmé par la direction de France TV.

GALA.fr : Certains comédiens ont déploré de l'apprendre dans la presse justement...
Claire De La Rochefoucauld : J'ai essayé de dire que ce sont des choses qui nous dépassent, dans un autre monde que le nôtre avec les négociations, etc. J'ai essayé de leur dire que ce n'était ni de la mauvaise volonté de France TV, ni de la part de la production. Une nouvelle comme ça, il n'y a jamais de bonnes façons de l'annoncer. C'est toujours douloureux.

GALA.fr : L'argument de la baisse de l'audimat a été donné, mais ça toutes les chaînes y font face. Est-ce que, selon vous, c'est une bonne raison pour arrêter un feuilleton comme celui-ci ?
Claire De La Rochefoucauld : Il faut croire qu'on a trop baissé... Il faut essayer de comprendre le diffuseur.

GALA.fr : Le public a reproché à PBLV d'avoir, récemment, trop vite renouvelé et rajeuni son casting. Était-ce stratégique pour attirer un nouveau public ?
Claire De La Rochefoucauld : Ce n'était pas tellement de la stratégie. On a eu quatre générations de lycéens, ils ont grandi et il faut se renouveler parce qu'on ne peut pas garder tous les personnages de la série. Il y a également des comédiens qui ont eu envie de partir, d'autres qu'on a dû remplacer. Quand on est une quotidienne, on peut être pressé.

GALA.fr : C'est cette urgence qui a pu laisser place à quelques incohérences dans le scénario ?
Claire De La Rochefoucauld : Bien évidemment, c'est inhérent à la quotidienne. N'oublions pas qu'on a dû traverser le Covid et ça n'a pas aidé.

GALA.fr : La fin de PBLV a été pressentie à l'arrivée d'Un si grand soleil...
Claire De La Rochefoucauld : Demain nous appartient, Ici tout commence existe, Un si grand soleil existe... Plus belle la vie aussi. Ce n'est pas parce qu'une quotidienne arrive qu'une autre doit s'arrêter. On est toujours content qu'il y ait toujours de la fiction et qu'elle trouve son public.

GALA.fr : D'autant que PBLV a ouvert la porte aux feuilletons...
Claire De La Rochefoucauld : À jamais les premiers, c'est notre slogan. On a ouvert la porte à une liberté de ton, à être en corrélation avec l'actualité et puis on a donné l'exemple en termes de production en sortant 260 épisodes par an. On a été le laboratoire.

GALA.fr : Pour revenir aux derniers épisodes, de nombreux personnages ont fait leur retour. Était-ce une demande de la part des acteurs, qui souhaitent faire leurs adieux à la série, ou c'est la production qui est allée les chercher ?
Claire De La Rochefoucauld : C'est une volonté de Pierre Monjanel, le directeur de collection. Il a fait revenir certains comédiens par rapport aux histoires qu'on avait envie de raconter. Ils ont tous répondu présent.

GALA.fr : Pourtant il manque une, Lætitia Millot alias Mélanie Rinato...
Claire De La Rochefoucauld : Ce n'était pas une volonté de notre part de ne pas la faire revenir. Lætitia Millot a fait beaucoup pour PBLV, on y a pensé un moment. On a réfléchi à des histoires possibles... On a écrit cette fin très vite puisqu'on n'a pas eu beaucoup de temps pour le faire, et on n'a pas trouvé la bonne histoire pour la faire revenir.

GALA.fr : Même pour la mort de Roland ?
Claire De La Rochefoucauld : Si elle était revenue pour la mort de Roland, cela aurait été pour faire une séquence et elle ne serait pas revenue pour ça. On n'avait pas assez de choses à lui proposer. Mais on l'aime beaucoup Lætitia. Elle était invitée à la fête de fin de tournage, malheureusement elle était déjà prise, mais elle fait partie à part entière de la famille PBLV.

GALA.fr : Plus belle la vie, c'est aussi un décor...
Claire De La Rochefoucauld : Pour l'instant, ni le commissariat ni le mistral n'ont été démontés. On envisage quelques projets avec les décors. Les studios appartenant à la mairie, le décor va finir par être démonté. On a ouvert une grande vente du mobilier et des costumes ouverts aux salariés dont les bénéfices iront à des associations. On vide peu à peu les lieux, mais le travail est énorme. 18 ans de série dans un lieu... Si on compte les bijoux, les costumes représentent un million de pièces. On avait 1 km 7 de portants.

GALA.fr : Vous vous imaginez dans quelques années célébrer les 20 ans de PBLV, comme on a pu le voir récemment pour d'autres programmes ?
Claire De La Rochefoucauld : J'adorerais ça ! Je suis persuadée que Plus belle la vie va rester dans l'histoire de la télé, je pense qu'elle va devenir culte, donc oui on peut se projeter.

GALA.fr : Il y a des adieux qui vous ont le plus marqués ?
Claire De La Rochefoucauld : J'ai pleuré à chaque fois donc je ne suis pas un bon exemple. Mais Michel Cordes, son dernier plan, quand on a tourné sa mort.

GALA.fr : Sa mort était inévitable...
Claire De La Rochefoucauld : On ne s'est même pas posé la question. Quand on lui a proposé cette fin, il nous a répondu que c'était évident que ça se finirait comme ça. Rolland et Thomas ont une petite place, leurs adieux étaient tristes. Sans oublier le discours très drôle de Sylvie Flepp qui joue Mirta... Ils ont tous eu beaucoup de reconnaissance pour les équipes. On a terminé dans une ambiance festive en se disant que dans un an on se fait une soirée pour se retrouver.

GALA.fr : Tous les acteurs ont-ils accepté la fin de leur personnage ?
Claire De La Rochefoucauld : Il est arrivé que certains râlent sur les textes, évidemment. Ils étaient écoutés et tout s'est toujours bien passé. Sur une quotidienne, les comédiens s'approprient leurs personnages et peuvent manquer de recul sur leurs intrigues. Personne n'est parti fâché et il n'y a pas eu de drame.

GALA.fr : Plus belle la vie, c'est aussi beaucoup de couples qui se forment devant et derrière la caméra...
Claire De La Rochefoucauld : On en est à 25 bébés, je crois. On a eu des rencontres, des mariages, des bébés, des re-mariages... On a des couples qui durent comme Cécilia Hornus et Thierry Ragueneau qui se sont mariés il y a quelques années, d'ailleurs j'étais invitée. C'est quand même un couple symbolique pour nous puisque c'est eux que l'on voit en premier dans le feuilleton.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/interview-claire-de-la-rochefoucauld-plus-belle-la-vie-si-la-serie-devait-revenir-on-pourrait_506698

---------------
Modo et œil de lynx ! Archive de l'ancien forum
Contenu sponsorisé




Interviews des comédiens - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens    Interviews des comédiens - Page 15 Empty

 
Interviews des comédiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» VIDÉOS : Interviews et reportages
» Les comédiens sur le Tour de France à Nîmes (23/07/19)
» Les comédiens au Festival de Luchon 2020
» Rencontres avec les comédiens en Mai-Juin 2018
» Les comédiens de PBLV au Festival de la fiction TV La Rochelle

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Plus belles les séries - LE FORUM :: • News • :: • ACTUALITÉS SÉRIES •-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  
pblvfrance3.com (2004 - 2022). Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance/Newen, de France Télévisions, et de leurs auteurs.