Plus belle la vie - Les amis du FORUM France 3 (France Télévisions) - Non officiel
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Pour parler politique, c'est par ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 37  Suivant
AuteurMessage
nicolas8401




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 10:19

@Shinochaz a écrit:
Voter le pen pour éviter un trop gros score à macaron ? Qu'est ce que c'est que cet argument ? Si marine passe vous aurez l'air fins...

Si aucun ne vous plait abstenez vous mais ne raisonnez pas ainsi.

:D
Shinochaz

avatar

Masculin Statut : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 10:21

Voter pour le pen alors qu'on en veut pas ?

Réveillez vous, les enjeux sont plus importants : le temps du vote de protestation est révolu. Si vous ne voulez pas d'une politique macronienne, votez blanc à la présidentielle et ne lui donnez pas de majorité à l'assemblée en votant vraiment utile en juin.

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
kikoudu33



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 17:33

@Lepiote a écrit:
Oui meme avec la marge d erreur. Donc il aura pas mon vote . Surtout que mossieur veut des votes d adhesion. Apres on est tellement dans la merde que a ce stade je crois que je peux comprendre tout les choix possibles. Ceux qui votent macron parce que ils ont peur de cette idiote utile hysterique folle furieuse. Et ceux qui votent lepen parce que ils veulent pas se retrouver encore plus sous le la ferule de l europe de l utra capitalisme et la precarite de l emploie ( coucou le code du travail par entreprise = aussi debile qu un code de la route par rue) . Quand a ceux qui votent pas , si la societe decide de leur cracher dessus qu elle crache aussi sur moi : je mettrais une connerie dans l envellope ca revient au meme Smile .

Je suis bien tenté d'en mettre une aussi. :D
pseudAutre



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 19:56

@Rou'letabille a écrit:
@Paty a écrit:


Un peu normal : l'une n'est que la facette présentable d'un parti fondé sur la haine et les tendances totalitaires (je frémis rien qu'à l'idée d'une police dirigée par un ministre de l'Intérieur ancien du GUD pale  ), et l'autre, c'est le triomphe du capital, la concurrence à outrance, tout pour les actionnaires rien pour les employés, les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent ...

S'il n'est pas reconnu, c'est parce que ça mettrait sérieusement en doute la légitimité du candidat élu de cette façon ... je ne pense pas que ce sera reconnu de sitôt ...

Oui tout à fait. Personnellement, je trouve les deux idéologies tout aussi intolérables et dangereuses (pour des raisons diverses). Mais j'ai conscience que mon point de vue n'est pas partagé par l'essentiel de la population et qu'il est majoritairement considéré comme "préférable" de voter Macron - ce sur quoi je ne porte aucun jugement, chacun étant libre d'avoir ses propres opinions, de voter comme il l'entend, etc.


Du coup, si nous n'étions qu'une minorité à ne vouloir aucun des deux, je me plierais sans sourciller (mais non sans inquiétude et tristesse tout de même) au souhait de la majorité au nom du principe de démocratie. Or là, ce qui m'interpelle et me fait réagir, c'est que j'ai le sentiment que nous sommes au contraire une majorité à ne vouloir aucun des deux. Je sais qu'un certain nombre d'électeurs se sent pris en otage et vote Macron à contre-coeur (il est probable que si le vote blanc était reconnu, le problème se poserait moins). 

Du coup, je me pose la question : le candidat qui sera élu est-il légitime? Au nom de quel principe l'acceptons-nous? A partir de quand estimons-nous que nous pouvons/devons, ensemble, refuser ce qui nous est proposé (pour ne pas dire, peut-être, imposé)?


Je précise que ce n'est pas là un appel à la Révolution: je m'intéresse surtout à une manière de théoriser notre soumission au "pacte social" Smile


...Hum, peut-être que je déborde du cadre politique de cette rubrique, cela dit (et que je suis fatigante, en plus)... Je sais que je peux avoir tendance à m'égarer dans des réflexions un peu trop théoriques. Il ne faut pas hésiter à m'arrêter/m'envoyer paître si c'est le cas!  :D

... En théorie, Mélenchon voulait installer la VIe République avec (notamment) reconnaissance du vote blanc...  Enfin bon du coup, ça ne sera pas pour cette fois!   :D
je suis à 100% en accord avec toi Rou'letabille
j'ajoute que je suis pour la reconnaissance des votes blancs ET nuls car aujourd'hui, la seule véritable façon de faire valoir qu'on ne reconnaît aucun des candidats en lice et qu'on ne souscrit pas à leurs programmes est de s'abstenir. D'ailleurs, il m'est arrivé de m'abstenir et donc de ne pas voter et ceux qui me disent alors que je n'ai pas le droit par après de critiquer ou de donner mon avis sont selon moi mal inspirés car on sait que j'étais contre et que je n'ai pas adhéré à ce qui m'est ensuite imposé par le seul fait qu'en comparant la liste des inscrits à celle des votants, on peut savoir que je n'étais pas d'accord et que je n'ai pas apporté mon suffrage à tel ou tel, par contre, j'ai connu des gens qui ont voté pour untel et l'ont dit juste après et qui par la suite sont tombé dans le déni.
D'ailleurs, les fois où je me suis abstenu, j'ai toujours mis un point d'honneur à assister au dépouillement pour prouver que je m'en désintéressais pas, loin s'en faut...
Pour ma part, je suis donc pour la reconnaissance des votes blancs et nuls, et j'irai même plus loin: Si les votes blancs et nuls représentent plus de 50% des suffrages, alors le candidat arrivé en tête n'est pas légitime et il doit y avoir un nouveau vote avec de nouveaux candidats.
Je pense que si l'on prenait en compte les blancs, les nuls, les abstentions et les votes pour chacun des candidats (cela vaut surtout pour les scrutins autres que la présidentielle), certains candidats seraient alors élus avec moins de 10% des suffrages: quelle est alors leur légitimité à nous représenter et surtout à prendre les décisions "pour" nous ?


Dernière édition par pseudAutre le 5/5/2017, 20:21, édité 1 fois
pseudAutre



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 20:07

J'entends à l'instant, dans le 20h de France 2, parler des abstentionnistes comme des indécis: NON, un abstentionniste n'est pas forcément un indécis, c'est même souvent le contraire...

---------------
On ne va pas s'empêcher de vivre pour s'empêcher de mourir ;)
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 21:48

@Blonde de Provence a écrit:



Je pense tout pareil...

Je n'aime aucun des deux, je ne me sens pas représentée, pour moi celui qui sera élu (sans doute Macron) le sera par défaut, pas aimé des Français, ce sera la "merde" dans tous les cas, préparez-vous à grèves et manifs.

Par contre je ne veux pas que Macron se sente tout puissant avec un super score donc j'irai voter Le Pen, mais ça veut pas dire que je l'aime hein.

Si on pouvait voter blanc ce serait tellement plus simple...

Oui ... mais sous Macron, on pourra encore faire grève et manifester. Alors que sous Le Pen, les manifs risquent d'être réprimées par des nervis du FN ...
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 21:50

@pseudAutre a écrit:
J'entends à l'instant, dans le 20h de France 2, parler des abstentionnistes comme des indécis: NON, un abstentionniste n'est pas forcément un indécis, c'est même souvent le contraire...

D'où l'intérêt de voter blanc : on montre ainsi qu'on n'est pas resté à buller chez soi, ni qu'on s'y est mal pris (comme dans le cas d'un vote nul, car bulletin surchargé, etc.).
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 21:51

@Shinochaz a écrit:
Je viens de terminer le troisième et dernier tome de la bd uchronique "la présidente" et on y voit Emmanuel Macron être élu en...2027 après deux quinquennats fn.

Ah, je n'ai lu que la première, tu me donnes envie de lire les deux suivantes !
pseudAutre



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 21:59

@Paty a écrit:
@pseudAutre a écrit:
J'entends à l'instant, dans le 20h de France 2, parler des abstentionnistes comme des indécis: NON, un abstentionniste n'est pas forcément un indécis, c'est même souvent le contraire...

D'où l'intérêt de voter blanc : on montre ainsi qu'on n'est pas resté à buller chez soi, ni qu'on s'y est mal pris (comme dans le cas d'un vote nul, car bulletin surchargé, etc.).
Voter blanc, pour l'instant, ça n'est pas reconnu, donc inutile
Force est de constater que, tant que c'est le cas, l'abstention peut s'avérer être un acte citoyen car d'opposition explicite, qu'importe qu'on cherche à nous faire culpabiliser par la suite de façon somme toute simplificatrice voire simpliste.
7fanfan7

avatar

Féminin Statut : Modératrice
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 22:04

@pseudAutre a écrit:

Voter blanc, pour l'instant, ça n'est pas reconnu, donc inutile
Force est de constater que, tant que c'est le cas, l'abstention peut s'avérer être un acte citoyen car d'opposition explicite, qu'importe qu'on cherche à nous faire culpabiliser par la suite de façon somme toute simplificatrice voire simpliste.
Il est sûr que le jour où le vote blanc sera reconnu, on aura fait un pas.

Cela dit je ne suis pas tout à fait d'accord, l'abstention peut marquer un désintérêt qui peut signifier l'indifférence ou le manque d'implication contrairement au vote blanc qui est une démarche active. Dans les faits aujourd'hui, ça revient au même et si le taux d'abstention est élevé, il a peu de doute qu'on ne comprenne pas le message en haut lieu (de là à dire que ce sera pris en compte, il ne faut pas rêver), mais parce que la mobilisation pour les présidentielles est souvent plus importante que pour d'autres élections.
pseudAutre



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    5/5/2017, 22:07

@7fanfan7 a écrit:
@pseudAutre a écrit:

Voter blanc, pour l'instant, ça n'est pas reconnu, donc inutile
Force est de constater que, tant que c'est le cas, l'abstention peut s'avérer être un acte citoyen car d'opposition explicite, qu'importe qu'on cherche à nous faire culpabiliser par la suite de façon somme toute simplificatrice voire simpliste.
Il est sûr que le jour où le vote blanc sera reconnu, on aura fait un pas.

Cela dit je ne suis pas tout à fait d'accord, l'abstention peut marquer un désintérêt qui peut signifier l'indifférence ou le manque d'implication contrairement au vote blanc qui est une démarche active. Dans les faits aujourd'hui, ça revient au même et si le taux d'abstention est élevé, il a peu de doute qu'on ne comprenne pas le message en haut lieu (de là à dire que ce sera pris en compte, il ne faut pas rêver), mais parce que la mobilisation pour les présidentielles est souvent plus importante que pour d'autres élections.
On est d'accord, mais c'est trop simple de dire que c'est toujours le cas, c'est même malhonnête...
Rou'letabille



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 09:49

@pseudAutre a écrit:
@Paty a écrit:


D'où l'intérêt de voter blanc : on montre ainsi qu'on n'est pas resté à buller chez soi, ni qu'on s'y est mal pris (comme dans le cas d'un vote nul, car bulletin surchargé, etc.).
Voter blanc, pour l'instant, ça n'est pas reconnu, donc inutile
Force est de constater que, tant que c'est le cas, l'abstention peut s'avérer être un acte citoyen car d'opposition explicite, qu'importe qu'on cherche à nous faire culpabiliser par la suite de façon somme toute simplificatrice voire simpliste.
Oui, un peu fatigante, et pas très subtile cette chasse aux sorcières organisée par un certain nombre de médias. Ou comment créer la peur, désigner les abstentionnistes (et surtout les abstentionnistes Insoumis, les autres sont peu évoqués) comme responsables d'une catastrophe annoncée... Pour que les gens prennent peur et se trouvent, finalement, à faire campagne pour Macron (alors même qu'ils sont contre lui, pour la plupart). Et puis, ayant peur, il y a des gens qui deviennent facilement agressifs, voire insultants. Le climat n'est pas très agréable.

7fanfan7 a écrit: a écrit:
Cela dit je ne suis pas tout à fait d'accord, l'abstention peut marquer un désintérêt qui peut signifier l'indifférence ou le manque d'implication contrairement au vote blanc qui est une démarche active. Dans les faits aujourd'hui, ça revient au même et si le taux d'abstention est élevé, il a peu de doute qu'on ne comprenne pas le message en haut lieu (de là à dire que ce sera pris en compte, il ne faut pas rêver), mais parce que la mobilisation pour les présidentielles est souvent plus importante que pour d'autres élections.

Oui, tout à fait ils comprendront le message, ils le comprennent déjà très bien. Et je te rejoins aussi sur ce deuxième point: à mon avis, la seule chose qui les intéresse étant le pouvoir, ça n'aura pas de répercussions effectivement. Bref, c'est un geste essentiellement symbolique, parce que c'est tout ce qu'il nous reste, pour le moment. Mais c'est aussi un signal qu'on s'envoie entre nous, pour faire corps. Donc partant de là... Abstention, vote blanc, vote nul, ça n'a peut-être pas tant d'importance que ça. L'essentiel, c'est peut-être davantage qu'on se comprenne nous.

J'ajouterai qu'il y a aussi des gens qui s'abstiennent alors qu'ils soutiennent un candidat. Je suis militante, et quand je distribuais des tracts pendant la campagne de mon candidat, j'ai rencontré plusieurs fois des abstentionnistes qui m'ont dit qu'ils s'abstenaient pour contester le système de vote, mais qu'ils seraient très heureux s'il gagnait... J'étais dégoûtée.  :D


Dernière édition par Rou'letabille le 6/5/2017, 09:55, édité 2 fois
chenapode



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 09:52

Mais je ne comprends pas bien comment on peut prendre en compte le vote blanc, concrètement, et ce que ça changerait: est-ce que ça veut dire que pour être élu, il faudrait avoir la majorité des suffrages, y compris les bulletins blancs?
Et s'il ne l'a pas, on fait quoi? On recommence tout?
Pitié!!!!
7fanfan7

avatar

Féminin Statut : Modératrice
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 09:57

@chenapode a écrit:
Mais je ne comprends pas bien comment on peut prendre en compte le vote blanc, concrètement, et ce que ça changerait: est-ce que ça veut dire que pour être élu, il faudrait avoir la majorité des suffrages, y compris les bulletins blancs?
Et s'il ne l'a pas, on fait quoi? On recommence tout?
Pitié!!!!
Et bien oui !
Pourquoi devrait-on accepter que notre belle démocratie soit devenue "élire par défaut" ? Si aucun projet ne nous sied, pourquoi ne pourrait-on pas avoir le pouvoir de l'exprimer et d'influencer sur un changement de cap ?
Les politiques sont sensés représenter le peuple non ? Il n'est pas là pour satisfaire les envies de pouvoir certains..
Rou'letabille



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 11:34

@7fanfan7 a écrit:
@chenapode a écrit:
Mais je ne comprends pas bien comment on peut prendre en compte le vote blanc, concrètement, et ce que ça changerait: est-ce que ça veut dire que pour être élu, il faudrait avoir la majorité des suffrages, y compris les bulletins blancs?
Et s'il ne l'a pas, on fait quoi? On recommence tout?
Pitié!!!!
Et bien oui !
Pourquoi devrait-on accepter que notre belle démocratie soit devenue "élire par défaut" ? Si aucun projet ne nous sied, pourquoi ne pourrait-on pas avoir le pouvoir de l'exprimer et d'influencer sur un changement de cap ?
Les politiques sont sensés représenter le peuple non ? Il n'est pas là pour satisfaire les envies de pouvoir certains..
Tout à fait d'accord!  jap

Ou, encore une fois (parce que j'y tiens :D ), au moins changer le système de vote pour être sûrs qu'on élit le favori parmi ceux qui nous sont proposés. Parce que là, je suis trèèèèèès loin d'être certaine que ça soit le cas.
chenapode



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 11:35

Je suis bien d'accord avec toi sur le principe, mais il faut bien convenir que la France a toujours été au minimum coupée en 2, donc on a toujours eu en gros la moitié du "peuple" qui n'était pas d'accord!
 les 2 derniers présidents, Sarkosy et Hollande, n'avaient pas eu un score très élevé au 1er tour non plus...
 Aujourd'hui on a l'impression que notre pays est complètement éclaté, et que personne, absolument personne, ne peut rassembler (par adhésion véritable) une majorité, c'est-à-dire "représenter le peuple", comme tu dis.
 Je n'ai pas de solution, et je ne sais pas si les Législatives vont permettre d'équilibrer un peu les choses.   Mais prendre en compte le vote blanc ne me paraît pas être la solution miracle
7fanfan7

avatar

Féminin Statut : Modératrice
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 11:56

Il ne s'agit pas d'être élu à une grande majorité des votants forcément, mais d'avoir une majorité relative représentative. Pour le premier tour, il y a 24,2% de votes non exprimés (abstention+blancs+nuls), ce qui est supérieur au résultat de Macron, et pourtant ça ne change absolument rien !

Alors non, ce ne serait certainement ni miraculeux, ni immédiat, mais ça permettrait peut-être de changer à terme :
- l'attitude des candidats qui savent que l'idée est de convaincre plus que les autres candidats, mais pas la majorité du peuple du tout
- l'attitude des votants qui savent que blanc/nul/abstention ça revient au même vu que rien n'est vraiment considéré, ou qui votent stratégiquement, à défaut ou contre parce que de toute façon il en faudra un sur ceux qui se présentent, même si aucun ne les convainc.
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 14:20

Pour tous ceux qui ne souhaitent voter ni pour Macron ni pour MLP, c'est quand même mieux de voter blanc que de s'abstenir.
L'abstention est perçue (à tort car ça n'est pas forcément le cas) comme un désintérêt.
Pas le vote blanc parce que l'électeur s'est déplacé pour voter. Message : je voudrais voter, mais pas pour l'une des personnes proposées.
Pour voter blanc : pas la peine de se casser la tête à faire une feuille blanche de la bonne taille, il suffit de ne glisser aucun bulletin dans l'enveloppe.
Et s'il ne change pas le résultat de l'élection, il est apparent : mentionné dans le résultat du scrutin depuis une loi récente (2014) S'il y en a beaucoup, ça envoie quand même un message.
Pas mal de bonnes explications ici :
https://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/le-vote-blanc/
Lepiote




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 15:16

Oui mais voter blanc ca veut aussi dire augmenter les stats de participation. Ca veut dire aussi valider un systeme electorale qui ne nous conviens plus...je comprends qu on s abstienne par conviction . Et parmis nos abtensionistes, certains vont se battre pendant les 5 âns a venir. Via des manifs des associations par exemples. Et c est vraiment injuste de leur dire qu il sont desinteresser car ils vont pas voter. Parce que voter 1 fois par ans et dormir 5 ans c est pas s impliquer plus qu eux dans la vie politique
Mirmaya



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 18:18

Chez moi, c'est vote électronique; je réalise que je ne sais pas comment ça se passe si on veut voter blanc(pas mon cas). Il doit y avoir une case en plus. Vais voir demain...
Ah oui; il y a une option vote blanc, me dit-on sur la Toile.
chenapode



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 18:47

@Lepiote a écrit:
Oui mais voter blanc ca veut aussi dire augmenter les stats de participation. Ca veut dire aussi valider un systeme electorale qui ne nous conviens plus...je comprends qu on s abstienne par conviction . Et parmis nos abtensionistes, certains vont se battre pendant les 5 âns a venir. Via des manifs des associations par exemples. Et c est vraiment injuste de leur dire qu il sont desinteresser car ils vont pas voter. Parce que voter 1 fois par ans et dormir 5 ans c est pas s impliquer plus qu eux dans la vie politique

 Tu sais, je me souviens qu'en 68 on criait (déjà): "élections, piège à c.ons!"
 Mais depuis, on n' a toujours pas trouvé mieux qu'un bulletin de vote de temps en temps (plus qu'une fois en 5 ans, quand-même) pour s'exprimer.
 Notre système n'est pas parfait, on le voit particulièrement cette fois. Je crois d'ailleurs que Macron a dans son programme le projet d'introduire un peu de proportionnelle dans les élections législatives. Est-ce une bonne chose? Je n'en sais rien.
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 18:51

@Mirmaya a écrit:
Chez moi, c'est vote électronique; je réalise que je ne sais pas comment ça se passe si on veut voter blanc(pas mon cas). Il doit y avoir une case en plus. Vais voir demain...
Ah oui; il y a une option vote blanc, me dit-on sur la Toile.
Vote électronique, il y en a peu encore ! tu es dans quelle région?
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 18:58

Tu parles Macron va faire la proportionnelle ! ils la promettent tous ! aucun ne la fait car ça ne les arrange pas.C'est un système plus juste, mais à cause des extrêmes qui seraient représentées ça passe à la trappe à chaque quinquénat ! ce serait plus honnête de ne rien promettre.
Mirmaya



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    6/5/2017, 19:12

@fiesta341 a écrit:
@Mirmaya a écrit:
Chez moi, c'est vote électronique; je réalise que je ne sais pas comment ça se passe si on veut voter blanc(pas mon cas). Il doit y avoir une case en plus. Vais voir demain...
Ah oui; il y a une option vote blanc, me dit-on sur la Toile.
Vote électronique, il y en a peu encore ! tu es dans quelle région?
En Pays de Loire. Depuis une dizaine d'années pourtant. Il semble que ça n'ait pas pris en général...sauf dans une 50aine de villes sur toute la France.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    

 
Pour parler politique, c'est par ici
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 37Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 37  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belle la vie - LE FORUM ::  :: • DÉBATS DE SOCIÉTÉ •-
Sauter vers:  
Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance et France 3