Plus belle la vie - Les amis du FORUM France 3 (France Télévisions) - Non officiel
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Pour parler politique, c'est par ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivant
AuteurMessage
Rou'letabille




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    26/3/2018, 18:02

@Shinochaz a écrit:
Rien ne dit qu'il aurait tué la caissière cela dit, le gars voulait surtout tuer du flic et/ou du militaire dans un premier temps si j'ai bien compris.
... Alors c'est peut-être encore pire à vivre pour elle  frown
Maïadelsol

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    26/3/2018, 19:40

@Shinochaz a écrit:
Rien ne dit qu'il aurait tué la caissière cela dit, le gars voulait surtout tuer du flic et/ou du militaire dans un premier temps si j'ai bien compris.

Ce malade a tout de même égorgé le chef boucher, abattu un client et tué le passager d'une voiture, donc je pense que la caissière n'avait aucune chance. Quant au gendarme, même s'il avait peut-être, du fait de son expérience et sa formation, l'espoir de tenter quelque chose, il savait très bien, à mon avis, ce qui l'attendait. C'est d'ailleurs grâce à sa présence d'esprit (téléphone allumé posé sur une table) que l'assaut a été un succès.

Respect, officier A. Beltrame... jap
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    26/3/2018, 20:30

Ce gendarme mérite tout notre respect, c'est le type même du héros qui n'écoute que sa conscience, il n'a même pas pensé à sa vie, hélas cela a mal tourné, pour lui, je rends responsables, nos hommes politiques qui nous gouvernent, comment laisser en liberté des condamnés de droit commun qui se radicalisent, soit on les expulsant ou en les gardant en prison.
Pour revenir à l'égalité des hommes/femmes, Marie Curie avait perdu son mari qui roula sous les roues d'un camion hippomobile les ministère des sciences, lui offrit un poste de professeur de physique à la faculté des sciences, pour son 1er jour elle fut chahutée par des étudiants de familles bourgeoises, ils n'ont même pas eu de respect pour un double prix Nobel.
Plus près de nous, Annz Chopinet, est une des 1ère fille a être admise à l’École Polytechnique, quand elle fut ouverte aux filles, elle entra par la grande porte puisqu'elle fut Major de Promotion.

---------------
Pas'mec
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    26/3/2018, 21:11

@lalegende2 a écrit:
Ce gendarme mérite tout notre respect, c'est le type même du héros qui n'écoute que sa conscience, il n'a même pas pensé à sa vie, hélas cela a mal tourné, pour lui, je rends responsables, nos hommes politiques qui nous gouvernent, comment laisser en liberté des condamnés de droit commun qui se radicalisent, soit on les expulsant ou en les gardant en prison.
Pour revenir à l'égalité des hommes/femmes, Marie Curie avait perdu son mari qui roula sous les roues d'un camion hippomobile les ministère des sciences, lui offrit un poste de professeur de physique à la faculté des sciences, pour son 1er jour elle fut chahutée par des étudiants de familles bourgeoises, ils n'ont même pas eu de respect pour un double prix Nobel.
Plus près de nous, Annz Chopinet, est une des 1ère fille a être admise à l’École Polytechnique, quand elle fut ouverte aux filles, elle entra par la grande porte puisqu'elle fut Major de Promotion.

S'ils sont français, vers où veux-tu qu'on les expulse ?
Et mettre 20 000  personnes fichées S en prison, euh ... déjà que les prisons sont surpeuplées ... Sans compter le problème juridique : on ne peut pas juger une personne (a fortiori, l'emprisonner) pour un hypothétique passage à l'acte non encore commis.
Non, je ne crois pas qu'on puisse accuser les politiques dans ce cas-là.
Maïadelsol

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 00:54

@Paty a écrit:
@lalegende2 a écrit:
Ce gendarme mérite tout notre respect, c'est le type même du héros qui n'écoute que sa conscience, il n'a même pas pensé à sa vie, hélas cela a mal tourné, pour lui, je rends responsables, nos hommes politiques qui nous gouvernent, comment laisser en liberté des condamnés de droit commun qui se radicalisent, soit on les expulsant ou en les gardant en prison.
Pour revenir à l'égalité des hommes/femmes, Marie Curie avait perdu son mari qui roula sous les roues d'un camion hippomobile les ministère des sciences, lui offrit un poste de professeur de physique à la faculté des sciences, pour son 1er jour elle fut chahutée par des étudiants de familles bourgeoises, ils n'ont même pas eu de respect pour un double prix Nobel.
Plus près de nous, Annz Chopinet, est une des 1ère fille a être admise à l’École Polytechnique, quand elle fut ouverte aux filles, elle entra par la grande porte puisqu'elle fut Major de Promotion.

S'ils sont français, vers où veux-tu qu'on les expulse ?
Et mettre 20 000  personnes fichées S en prison, euh ... déjà que les prisons sont surpeuplées ... Sans compter le problème juridique : on ne peut pas juger une personne (a fortiori, l'emprisonner) pour un hypothétique passage à l'acte non encore commis.
Non, je ne crois pas qu'on puisse accuser les politiques dans ce cas-là.

On pourrait déjà expulser les bi-nationaux. Ces gens-là ne sont français que par intérêt (les aides sociales, une justice bien plus laxiste que dans leur pays d'origine...). Ils n'aiment et ne respectent absolument pas la France ni son mode de vie.

Quant aux délinquants qui se radicalisent, les soi-disant programmes de déradicalisation, personnellement, je n'y crois pas une seconde. Et s'il n'y a pas suffisamment de places dans les prisons, créons-en. Cela créera des emplois par la même occasion ! Et ça suffit aussi avec ce système de remises de peines. Les radicalisés sont de plus en plus jeunes, certains presque des ados. Du coup, à leur sortie de prison, ils seront en pleine force de l'âge, avec un pouvoir de nuisance intact...
Shinochaz

En ligne avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 01:07

Sauf que se "radicaliser" c'est très vague comme expression. On peut dire ce que l'on veut, pour le moment le système de repérage des individus potentiellement dangereux fonctionne plutôt bien, la ou ca coince c'est quand il faut distinguer les pensées d'un véritable passage à l'acte, et encore trop souvent ca arrive trop tard.

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 01:18

On en revient à ce qu'on avait déjà dit sur ce forum : on n'est pas dans Minority Report, on ne peut pas savoir si quelqu'un va commettre un délit ou un crime.
Maïadelsol

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 01:18

@Shinochaz a écrit:
Sauf que se "radicaliser" c'est très vague comme expression. On peut dire ce que l'on veut, pour le moment le système de repérage des individus potentiellement dangereux fonctionne plutôt bien, la ou ca coince c'est quand il faut distinguer les pensées d'un véritable passage à l'acte, et encore trop souvent ca arrive trop tard.


C'est bien le problème. On les repère mais on n'arrive pas à les mettre hors d'état de nuire pour les empêcher d'agir !
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 07:21

@Paty a écrit:
@lalegende2 a écrit:
Ce gendarme mérite tout notre respect, c'est le type même du héros qui n'écoute que sa conscience, il n'a même pas pensé à sa vie, hélas cela a mal tourné, pour lui, je rends responsables, nos hommes politiques qui nous gouvernent, comment laisser en liberté des condamnés de droit commun qui se radicalisent, soit on les expulsant ou en les gardant en prison.
Pour revenir à l'égalité des hommes/femmes, Marie Curie avait perdu son mari qui roula sous les roues d'un camion hippomobile les ministère des sciences, lui offrit un poste de professeur de physique à la faculté des sciences, pour son 1er jour elle fut chahutée par des étudiants de familles bourgeoises, ils n'ont même pas eu de respect pour un double prix Nobel.
Plus près de nous, Annz Chopinet, est une des 1ère fille a être admise à l’École Polytechnique, quand elle fut ouverte aux filles, elle entra par la grande porte puisqu'elle fut Major de Promotion.

S'ils sont français, vers où veux-tu qu'on les expulse ?
Et mettre 20 000  personnes fichées S en prison, euh ... déjà que les prisons sont surpeuplées ... Sans compter le problème juridique : on ne peut pas juger une personne (a fortiori, l'emprisonner) pour un hypothétique passage à l'acte non encore commis.
Non, je ne crois pas qu'on puisse accuser les politiques dans ce cas-là.
Dans ces 20 000 personnes fichées, il doit s'en trouver des délinquants de droit commun, alors il faut qu'ils purgent leurs peine dans leur pays d'origine, une convention avait été signée entre la France des pays méditerranéens. car, c'est quand même dans les personnes radicalisées que se trouvent les auteurs d'attentats, je sais c'est très compliqué, mais si l'on ne fait rien, il n'y pas de raison pour que cela cesse, car après chaque attentat, nos gouvernants clament qu'ils seront intraitables........ jusqu'au prochain.

---------------
Pas'mec
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 09:15

@Paty a écrit:
@lalegende2 a écrit:
Ce gendarme mérite tout notre respect, c'est le type même du héros qui n'écoute que sa conscience, il n'a même pas pensé à sa vie, hélas cela a mal tourné, pour lui, je rends responsables, nos hommes politiques qui nous gouvernent, comment laisser en liberté des condamnés de droit commun qui se radicalisent, soit on les expulsant ou en les gardant en prison.
Pour revenir à l'égalité des hommes/femmes, Marie Curie avait perdu son mari qui roula sous les roues d'un camion hippomobile les ministère des sciences, lui offrit un poste de professeur de physique à la faculté des sciences, pour son 1er jour elle fut chahutée par des étudiants de familles bourgeoises, ils n'ont même pas eu de respect pour un double prix Nobel.
Plus près de nous, Annz Chopinet, est une des 1ère fille a être admise à l’École Polytechnique, quand elle fut ouverte aux filles, elle entra par la grande porte puisqu'elle fut Major de Promotion.

S'ils sont français, vers où veux-tu qu'on les expulse ?
Et mettre 20 000  personnes fichées S en prison, euh ... déjà que les prisons sont surpeuplées ... Sans compter le problème juridique : on ne peut pas juger une personne (a fortiori, l'emprisonner) pour un hypothétique passage à l'acte non encore commis.
Non, je ne crois pas qu'on puisse accuser les politiques dans ce cas-là.
Marche blanche, bougies, nounours… Moi, je ne vois que ça.
Shinochaz

En ligne avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 09:32

Et vous pensez que les "pays d'origine" accepteront sur leur sol des futurs terroristes potentiels dont la plupart n'y sont même pas nés ? L'Algérie n'a même pas voulu de la dépouille de Mohammed Merrah !

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 09:42

@Shinochaz a écrit:
Et vous pensez que les "pays d'origine" accepteront sur leur sol des futurs terroristes potentiels dont la plupart n'y sont même pas nés ? L'Algérie n'a même pas voulu de la dépouille de Mohammed Merrah !
Quand les parents sont algériens ou marocains, les enfants le sont aussi même nés ailleurs, même s'ils acquièrent une deuxième nationalité. 
Les pays d'origine refusent parce que ça les arrange et parce qu'ils peuvent dire ensuite que c'est un problème franco-français.
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 09:45

@raylen a écrit:
@Paty a écrit:


S'ils sont français, vers où veux-tu qu'on les expulse ?
Et mettre 20 000  personnes fichées S en prison, euh ... déjà que les prisons sont surpeuplées ... Sans compter le problème juridique : on ne peut pas juger une personne (a fortiori, l'emprisonner) pour un hypothétique passage à l'acte non encore commis.
Non, je ne crois pas qu'on puisse accuser les politiques dans ce cas-là.
Marche blanche, bougies, nounours… Moi, je ne vois que ça.
Même si tu abondes dans mon sens, les marches blanches  ne feront pas cesser les attentats, bien sûr qu'il faut rendre aux victimes, or les hommes politiques, du moins ceux qui sont élus pour nous représenter, ne font pas grands choses, à ce que l'on voit, donc je reste à penser qu'un droit commun, s'il est étranger et en plus possédant une double nationalité, devrait purger sa peine dans le pays où il possède sa seconde nationalité, car la plupart du temps, c'est en prisons qu'ils se radicalisent, en plus cela libérerait des places dans nos prisons, j'avais lu dans la presse qu'un condamné à moins d'un an internement était libre, car il faut laisser la place aux plus fortes peines.
Je comprends que tout cela n'est pas facile, mais nos dirigenants ont la charge de gérer cet état de choses

---------------
Pas'mec
Shinochaz

En ligne avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 09:55

Des peine de moins d'un mois la légende, pa un an...

Et je persiste à dire que le Maroc, l'Algerie, etc... refuseront à juste titre d'accueillir des prisonniers en voie de radicalisation.Imaginez si c'était la situation inverse. Ces nations ne sont plus des colonies ou la métropole peut se débarrasser de ses "rebuts" en les envoyant au bagne...

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 10:22

@lalegende2 a écrit:
@raylen a écrit:

Marche blanche, bougies, nounours… Moi, je ne vois que ça.
Même si tu abondes dans mon sens, les marches blanches  ne feront pas cesser les attentats, bien sûr qu'il faut rendre aux victimes, or les hommes politiques, du moins ceux qui sont élus pour nous représenter, ne font pas grands choses, à ce que l'on voit, donc je reste à penser qu'un droit commun, s'il est étranger et en plus possédant une double nationalité, devrait purger sa peine dans le pays où il possède sa seconde nationalité, car la plupart du temps, c'est en prisons qu'ils se radicalisent, en plus cela libérerait des places dans nos prisons, j'avais lu dans la presse qu'un condamné à moins d'un an internement était libre, car il faut laisser la place aux plus fortes peines.
Je comprends que tout cela n'est pas facile, mais nos dirigenants ont la charge de gérer cet état de choses
lalégende, je faisais de l'ironie.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 10:26

@Shinochaz a écrit:
Des peine de moins d'un mois la légende, pa un an...

Et je persiste à dire que le Maroc, l'Algerie, etc... refuseront à juste titre d'accueillir des prisonniers en voie de radicalisation.Imaginez si c'était la situation inverse. Ces nations ne sont plus des colonies ou la métropole peut se débarrasser de ses "rebuts" en les envoyant au bagne…
Pourquoi la France devrait-elle, elle , l'accepter. J'ai assisté à des séances du tribunal de correctionnelle. Des délinquants étrangers, en situation irrégulière, n'ayant qu'une nationalité - Marco, Algérie, Somalie -  sont refusés par leur pays d'origine.
Ta dernière phrase sent bien le Blanc honteux. Qu'est-ce qui te permet de dire que la France utilisait l'Algérie et le Marco pour y envoyer des "rebuts"?
Luena47



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 12:19

@raylen a écrit:
@Shinochaz a écrit:
Des peine de moins d'un mois la légende, pa un an...

Et je persiste à dire que le Maroc, l'Algerie, etc... refuseront à juste titre d'accueillir des prisonniers en voie de radicalisation.Imaginez si c'était la situation inverse. Ces nations ne sont plus des colonies ou la métropole peut se débarrasser de ses "rebuts" en les envoyant au bagne…
Pourquoi la France devrait-elle, elle , l'accepter. J'ai assisté à des séances du tribunal de correctionnelle. Des délinquants étrangers, en situation irrégulière, n'ayant qu'une nationalité - Marco, Algérie, Somalie -  sont refusés par leur pays d'origine.
Ta dernière phrase sent bien le Blanc honteux. Qu'est-ce qui te permet de dire que la France utilisait l'Algérie et le Marco pour y envoyer des "rebuts"?
La France avait bien des bagnes en Guyane et en Nouvelle-Calédonie. Pourquoi rappeler ces faits seraient des propos de blanc honteux ? Ce sont des faits historiques, point barre.
Shinochaz

En ligne avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 12:29

Rien à voir avec la couleur de peau, je dis juste que les pays du Maghreb ont déjà à faire avec leurs propres problèmes sans qu'on leur emmène les nôtres sous prétexte de leurs "double nationalité". Ces mecs (et filles) commettent des délits et crimes sur le sol français, on les juge et condamnent en France.

Et expulser tous les fichiers s comme j'ai pu lire pendant la campagne présidentielle c'est du pain béni pour grossir les rangs de daesh et les voir revenir surentraînés dans quelques années.

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 12:34

@Luena47 a écrit:
@raylen a écrit:

Pourquoi la France devrait-elle, elle , l'accepter. J'ai assisté à des séances du tribunal de correctionnelle. Des délinquants étrangers, en situation irrégulière, n'ayant qu'une nationalité - Marco, Algérie, Somalie -  sont refusés par leur pays d'origine.
Ta dernière phrase sent bien le Blanc honteux. Qu'est-ce qui te permet de dire que la France utilisait l'Algérie et le Marco pour y envoyer des "rebuts"?
La France avait bien des bagnes en Guyane et en Nouvelle-Calédonie. Pourquoi rappeler ces faits seraient des propos de blanc honteux ? Ce sont des faits historiques, point barre.
Ce sont des départements français. Et les  bagnes étaient dans des endroits isolés, l'île du diable par exemple. Le propre même de la prison est de mettre les gens à l'écart de la population.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 12:42

@Shinochaz a écrit:
Rien à voir avec la couleur de peau, je dis juste que les pays du Maghreb ont déjà à faire avec leurs propres problèmes sans qu'on leur emmène les nôtres sous prétexte de leurs "double nationalité". Ces mecs (et filles) commettent des délits et crimes sur le sol français, on les juge et condamnent en France.

Et expulser tous les fichiers s comme j'ai pu lire pendant la campagne présidentielle c'est du pain béni pour grossir les rangs de daesh et les voir revenir surentraînés dans quelques années.
Je ne parle pas de couleur de peau. Je dis que tu as tout du Blanc honteux et repentant. Remplace Blanc par occidental si tu préfères. 
Les crimes commis dans un pays sont jugés dans le pays. Voilà pourquoi il serait sage d'expulser les non ressortissants vers leurs pays d'origine une fois leur peine purgée. 
Je ne sais pas si mettre en prison les radicalisés grossirait les rangs de Daesh, mais on n'est pas obligés d'accueillir ceux qui sont partis en Syrie, justement au nom du principe que tu énonces toi-même : un criminel doit être jugé dans le pays où il a commis ses crimes. Ça s'applique dans ce sens aussi.
Sinon, je réitère ma proposition : répondons en faisant des marches blanches.
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 12:56

@raylen a écrit:
@lalegende2 a écrit:

Même si tu abondes dans mon sens, les marches blanches  ne feront pas cesser les attentats, bien sûr qu'il faut rendre aux victimes, or les hommes politiques, du moins ceux qui sont élus pour nous représenter, ne font pas grands choses, à ce que l'on voit, donc je reste à penser qu'un droit commun, s'il est étranger et en plus possédant une double nationalité, devrait purger sa peine dans le pays où il possède sa seconde nationalité, car la plupart du temps, c'est en prisons qu'ils se radicalisent, en plus cela libérerait des places dans nos prisons, j'avais lu dans la presse qu'un condamné à moins d'un an internement était libre, car il faut laisser la place aux plus fortes peines.
Je comprends que tout cela n'est pas facile, mais nos dirigenants ont la charge de gérer cet état de choses
lalégende, je faisais de l'ironie.
J'avais bien compris.

---------------
Pas'mec
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 13:07

@Shinochaz a écrit:
Rien à voir avec la couleur de peau, je dis juste que les pays du Maghreb ont déjà à faire avec leurs propres problèmes sans qu'on leur emmène les nôtres sous prétexte de leurs "double nationalité". Ces mecs (et filles) commettent des délits et crimes sur le sol français, on les juge et condamnent en France.

Et expulser tous les fichiers s comme j'ai pu lire pendant la campagne présidentielle c'est du pain béni pour grossir les rangs de daesh et les voir revenir surentraînés dans quelques années.
Il y a eu une convention passée avec l'Algérie, un condamné en France faisait une partie de sa peine sur sol français et l'autre sur le sol algérien.
A l'époque, si mes souvenirs sont bon, il s'agissait de Pasqua.
Par ailleurs l'Algérie s'est battue pour son indépendance, résultat, ils en grande partie en France, il faudra m'expliquer pourquoi.

---------------
Pas'mec
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 13:49

@Paty a écrit:
On en revient à ce qu'on avait déjà dit sur ce forum : on n'est pas dans Minority Report, on ne peut pas savoir si quelqu'un va commettre un délit ou un crime.
jap jap
Imaginons une société où le pouvoir a le droit d'enfermer des gens qui n'ont commis aucun délit sans procès, juste parce qu'il les soupçonne, ou prétend les soupçonner, d'en commettre à l'avenir. C'est la porte ouverte à des abus gravissimes. Sur le papier, ça donne l'impression de protéger la population. Dans les faits, personne n'est à l'abri de persécutions arbitraires  qui peuvent impacter n'importe qui.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    27/3/2018, 14:04

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
On en revient à ce qu'on avait déjà dit sur ce forum : on n'est pas dans Minority Report, on ne peut pas savoir si quelqu'un va commettre un délit ou un crime.
jap jap
Imaginons une société où le pouvoir a le droit d'enfermer des gens qui n'ont commis aucun délit sans procès, juste parce qu'il les soupçonne, ou prétend les soupçonner, d'en commettre à l'avenir. C'est la porte ouverte à des abus gravissimes. Sur le papier, ça donne l'impression de protéger la population. Dans les faits, personne n'est à l'abri de persécutions arbitraires  qui peuvent impacter n'importe qui.
Les terroristes avaient déjà commis des crimes. L'assassin du père Hamel, criminel sous bracelet électronique, celui de Nice, condamné pour violences conjugales, Tunisien non expulsé, le dernier , trafiquant de drogue. Ce n'est pas Minority Report.
Sinon, la démocratie n'a-t-elle comme armes que les marches blanches. Que convient-il de faire ailebrune?
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour parler politique, c'est par ici    

 
Pour parler politique, c'est par ici
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 37Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour parler des sujets difficiles
» Pour parler des "autres" littératures...
» juste pour parler...
» Pour parler de nos "amis les bêtes"!
» parler néerlandais ou flamand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belle la vie - LE FORUM ::  :: • DÉBATS DE SOCIÉTÉ •-
Sauter vers:  
Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance et France 3