Plus belle la vie - Les amis du FORUM France 3 (France Télévisions) - Non officiel
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
fiesta34




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 00:06

@kikoudu33 a écrit:
@Paty a écrit:


Oui, l'apprentissage par coeur de tout ce qui est belles lettres doit être maintenu ! Ca muscle le cerveau, ça grave de belles tournures et de beaux mots dans l'esprit, et même si, enfant, on ne comprend pas tout, on peut se le rappeler plus tard ... et comprendre !
Sans parler de la musicalité des vers, c'est si beau !

jap
C'est clair que c'est excellent pour le cerveau,je vais reprendre ce que je savais par coeur, jai arreté depuis ce funeste jour du 8 mars.Ce jour de poésie, c'est un rappel.je vous remercie toutes.
kikoudu33



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 09:36

@fiesta34 a écrit:
@kikoudu33 a écrit:


jap
C'est clair que c'est excellent pour le cerveau,je vais reprendre ce que je savais par coeur, jai arreté depuis ce funeste jour du 8 mars.Ce jour de poésie, c'est un rappel.je vous remercie toutes.

Tu fais allusion à quoi ? confused
fiesta34

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 10:25

@kikoudu33 a écrit:
@fiesta34 a écrit:

C'est clair que c'est excellent pour le cerveau,je vais reprendre ce que je savais par coeur, jai arreté depuis ce funeste jour du 8 mars.Ce jour de poésie, c'est un rappel.je vous remercie toutes.

Tu fais allusion à quoi ? confused
au jour du décès de mon père.
kikoudu33



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 10:32

@fiesta34 a écrit:
@kikoudu33 a écrit:


Tu fais allusion à quoi ? confused
au jour du décès de mon père.

Ah ok, désolé. Sweat Smile
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 15:44

@ailebrune a écrit:
Shocked Je viens de constater que toute notre conversation sur la poésie, qui était dans la rubrique "répliques", donc OK, pas au bon endroit, est maintenant dans "le polémis, bar des discussions houleuses et passionnées"

Euh, moi pas comprendre confused

Seule explication : un modo, qui trouvait qu'on discutait un peu mollement, a transféré ça ici pour nous inciter à nous écharper plus énergiquement ! :D
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 15:46

@Shinochaz a écrit:
@ailebrune a écrit:
Shocked Je viens de constater que toute notre conversation sur la poésie, qui était dans la rubrique "répliques", donc OK, pas au bon endroit, est maintenant dans "le polémis, bar des discussions houleuses et passionnées"

Euh, moi pas comprendre confused


Effectivement le sujet déviait, maintenant si on devait recréer un nouveau topic dès que la conversation devient hors sujet, on n'en sortirait pas. Et vu que vous n'êtes pas tous d'accord sur certains points (Grand Corps Malade au bac...), je pense que le Polémis est l'endroit approprié, plus que le "Petit Mistral" en tout cas.

Mais ce n'est pas pour autant que vous êtes autorisé(e)s à ne plus user de respect et de courtoisie, le Polémis est un lieu de débat, pas une zone de non droit  afro

Oups, moi qui croyais qu'on pourrait se bastonner à donf !
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 16:04

Plus sérieusement :

Comme l'a dit Ailebrune plus haut :
Citation :
il serait parfaitement aberrant de juger les auteurs du passé sur le racisme, l'antisémitisme, le sexisme, le mépris de classe, etc. Anachronique. Et on ne lirait quasiment plus personne. Sans parler du fait qu'un auteur produit toujours le meilleur de lui-même et peut, par ailleurs, être quelqu'un de parfaitement odieux.

Mais par ailleurs, il est logique de s'interroger sur l'impact qu'auront des lectures du passé (poésie, romans, essais historiques, etc.) sur les enfants ; je pense pour ma part que ça ne tient pas face à la réalité : quelqu'un d'antisémite se servira de passages antisémites chez les classiques pour conforter ses dires, alors que quelqu'un qui ne l'est pas ne le deviendra pas en lisant Le Marchand de Venise, ou Ivanhoé ... Il faut donc expliquer aux enfants "qu'à l'époque, les gens pensaient ceci ou cela, mais que ce n'est plus le cas", en donnant d'autres exemples d'habitudes heureusement disparues.
_________

Quant à la stigmatisation des vieux chez Ronsard, c'est n'importe quoi : oui, l'âge fait que l'on se fane, et oui, les femmes âgées plaisent moins aux hommes, c'est évident ! C'est juste réaliste !
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 16:45

@Paty a écrit:

Seule explication : un modo, qui trouvait qu'on discutait un peu mollement, a transféré ça ici pour nous inciter à nous écharper plus énergiquement ! :D

:lol: :lol: :lol:

Ah ben je vais en profiter pour jeter plein de tomates, ça défoule :

tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate

@Paty a écrit:
Oups, moi qui croyais qu'on pourrait se bastonner à donf !

Oups, je ramasse les tomates.

Si quelqu'un a besoin de ketchup, n'hésitez pas !
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 16:54

@Paty a écrit:
Plus sérieusement :

Comme l'a dit Ailebrune plus haut :
Citation :
il serait parfaitement aberrant de juger les auteurs du passé sur le racisme, l'antisémitisme, le sexisme, le mépris de classe, etc. Anachronique. Et on ne lirait quasiment plus personne. Sans parler du fait qu'un auteur produit toujours le meilleur de lui-même et peut, par ailleurs, être quelqu'un de parfaitement odieux.

Mais par ailleurs, il est logique de s'interroger sur l'impact qu'auront des lectures du passé (poésie, romans, essais historiques, etc.) sur les enfants ; je pense pour ma part que ça ne tient pas face à la réalité : quelqu'un d'antisémite se servira de passages antisémites chez les classiques pour conforter ses dires, alors que quelqu'un qui ne l'est pas ne le deviendra pas en lisant Le Marchand de Venise, ou Ivanhoé ... Il faut donc expliquer aux enfants "qu'à l'époque, les gens pensaient ceci ou cela, mais que ce n'est plus le cas", en donnant d'autres exemples d'habitudes heureusement disparues.
_________

Quant à la stigmatisation des vieux chez Ronsard, c'est n'importe quoi : oui, l'âge fait que l'on se fane, et oui, les femmes âgées plaisent moins aux hommes, c'est évident ! C'est juste réaliste !

jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.
fiesta34

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 17:57

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Plus sérieusement :

Comme l'a dit Ailebrune plus haut :


Mais par ailleurs, il est logique de s'interroger sur l'impact qu'auront des lectures du passé (poésie, romans, essais historiques, etc.) sur les enfants ; je pense pour ma part que ça ne tient pas face à la réalité : quelqu'un d'antisémite se servira de passages antisémites chez les classiques pour conforter ses dires, alors que quelqu'un qui ne l'est pas ne le deviendra pas en lisant Le Marchand de Venise, ou Ivanhoé ... Il faut donc expliquer aux enfants "qu'à l'époque, les gens pensaient ceci ou cela, mais que ce n'est plus le cas", en donnant d'autres exemples d'habitudes heureusement disparues.
_________

Quant à la stigmatisation des vieux chez Ronsard, c'est n'importe quoi : oui, l'âge fait que l'on se fane, et oui, les femmes âgées plaisent moins aux hommes, c'est évident ! C'est juste réaliste !

jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.
Oui il faut toujours, de toute façon, quand on lit un texte ou livre d'une autre époque se remettre dans le contexte de l'époque.On ne peut pas lire ou donner à lire que du contemporain avec les idées de maintenant, et la façon dont on vit.C'est sur que nos ancêtres trouveraient à redire, cependant, ce n'est pas tout le monde qui met ses parents en maison de retraite; ça dépend aussi, si ils ont à peu près valides, si on travaille à l'extérieur ou pas.chaque cas bref un peu different, on fait comme on peut.ça a changé quand même par rapport à il y a 50 ou 60,70 ans et plus biensur.
kikoudu33



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 17:58

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Plus sérieusement :

Comme l'a dit Ailebrune plus haut :


Mais par ailleurs, il est logique de s'interroger sur l'impact qu'auront des lectures du passé (poésie, romans, essais historiques, etc.) sur les enfants ; je pense pour ma part que ça ne tient pas face à la réalité : quelqu'un d'antisémite se servira de passages antisémites chez les classiques pour conforter ses dires, alors que quelqu'un qui ne l'est pas ne le deviendra pas en lisant Le Marchand de Venise, ou Ivanhoé ... Il faut donc expliquer aux enfants "qu'à l'époque, les gens pensaient ceci ou cela, mais que ce n'est plus le cas", en donnant d'autres exemples d'habitudes heureusement disparues.
_________

Quant à la stigmatisation des vieux chez Ronsard, c'est n'importe quoi : oui, l'âge fait que l'on se fane, et oui, les femmes âgées plaisent moins aux hommes, c'est évident ! C'est juste réaliste !

jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.

Et ils auraient bien raison. Surprised-redface
1848



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 18:08

Pas besoin de voyager dans le temps pour trouver des opinions différentes sur le traitement des personnes âgées... il suffit d'aller en Asie où les couples mariés ne se séparent pas de leurs parents et grands-parents !
nicolas8401



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 18:13

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Plus sérieusement :

Comme l'a dit Ailebrune plus haut :


Mais par ailleurs, il est logique de s'interroger sur l'impact qu'auront des lectures du passé (poésie, romans, essais historiques, etc.) sur les enfants ; je pense pour ma part que ça ne tient pas face à la réalité : quelqu'un d'antisémite se servira de passages antisémites chez les classiques pour conforter ses dires, alors que quelqu'un qui ne l'est pas ne le deviendra pas en lisant Le Marchand de Venise, ou Ivanhoé ... Il faut donc expliquer aux enfants "qu'à l'époque, les gens pensaient ceci ou cela, mais que ce n'est plus le cas", en donnant d'autres exemples d'habitudes heureusement disparues.
_________

Quant à la stigmatisation des vieux chez Ronsard, c'est n'importe quoi : oui, l'âge fait que l'on se fane, et oui, les femmes âgées plaisent moins aux hommes, c'est évident ! C'est juste réaliste !

jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.

Mais nos ancêtres avaient-ils des personnes âgées? Je veux dire: il y a plusieurs siècles, on passait rarement les cinquante ans...
Après, je n'y connais pas grand-chose, mais les conditions sont-elles si mauvaises dans les maisons de retraite?

---------------
sosies, râleries, étourderies et (gros) mots d'esprit ;)
Shinochaz

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 18:47

@nicolas8401 a écrit:
@ailebrune a écrit:


jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.

Mais nos ancêtres avaient-ils des personnes âgées? Je veux dire: il y a plusieurs siècles, on passait rarement les cinquante ans...
Après, je n'y connais pas grand-chose, mais les conditions sont-elles si mauvaises dans les maisons de retraite?

Pour connaître un peu, je dirais que c'est un cercle vicieux : des gens très âgés et très dépendants associés à un manque de moyens humains et financiers : il n'en faut pas beaucoup plus pour que ça dérape. Il faut avoir une condition physique et mentale à toute épreuve pour tenir le coup quand on bosse dans ces endroits.

Et il faut aussi avoir la vocation. La grande mode à un moment (ça s'est un peu calmé) c'était d'inciter tous les demandeurs d'emploi à se réorienter vers le "service à la personne". Mais tout le monde n'est pas fait pour ce type de métiers...comme tout le monde n'est pas fait pour la restauration ou le bâtiment.

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 19:11

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:

Seule explication : un modo, qui trouvait qu'on discutait un peu mollement, a transféré ça ici pour nous inciter à nous écharper plus énergiquement ! :D

:lol: :lol: :lol:

Ah ben je vais en profiter pour jeter plein de tomates, ça défoule :

tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate tomate

@Paty a écrit:
Oups, moi qui croyais qu'on pourrait se bastonner à donf !

Oups, je ramasse les tomates.

Si quelqu'un a besoin de ketchup, n'hésitez pas !

Rha là là, on ne jette pas la nourriture ! non 

Merci pour le ketchup, tu peux m'en envoyer quelques flacons ? Tu les glisses dans le port usb de ton ordi, et c'est envoyé !
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 19:24

@kikoudu33 a écrit:
@ailebrune a écrit:


jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.

Et ils auraient bien raison. Surprised-redface

non Ce n'est pas si simple !

Déjà, les progrès de la médecine ont fait que davantage de personnes continuent à vivre tout en ayant divers problèmes de santé ; on pense donc, et souvent à juste titre, que la personne sera mieux prise en charge dans un EHPAD (où il y a un médecin sur place, contrairement à la Maison de Retraite simple) ; par ailleurs, ces établissements ont du matériel pour déplacer la personne, lui permettre de prendre un bain, de l'installer dans un fauteuil roulant (difficile à domicile pour peu que la personne soit lourde et que l'enfant qui en prend soin soit une femme de plus de soixante ans, plus très costaude), réguler, parfois quotidiennement, les doses de médocs à prendre (morphine, etc.). Bref, il y a des arguments pour ...

Par ailleurs, notre époque valorise la mobilité à tout va (pour les cadres, c'est presque obligatoire ; pour les chômeurs, c'est souvent le seul moyen de trouver un job) : on se retrouve donc souvent loin de ses vieux parents, et dans un logement trop petit pour y accueillir décemment père ou mère -qui n'ont pas forcément envie de changer de région, voire de pays, dans leurs vieux jours.

Enfin, depuis quelques décennies, on valorise de plus en plus l'individu, avec tout le cortège de trucs de bien-être, de "vous le valez bien", etc. Et c'est difficilement compatible avec la prise en charge de certaines personnes âgées malades ou infirmes ... Il commence à y avoir des organismes qui s'intéressent aux "aidants familiaux", et on se rend compte qu'il était grand temps, tant ces gens sont stressés, épuisés, etc.

J'ai connu l'époque où les parents continuaient à vivre dans leur maison, avec l'un de leurs enfants marié et sa famille ; l'avantage, c'était qu'ils restaient dans leur village, dans leur logement, entourés de gens qu'ils avaient toujours connus. Mais tout n'était pas rose non plus, et les vieillards maltraités par leurs enfants (ou les vieux qui mettaient la zizanie dans la famille de leur enfant), ce n'était pas rare ... !


Dernière édition par Paty le 21/10/2018, 19:34, édité 1 fois
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 19:31

@nicolas8401 a écrit:
@ailebrune a écrit:


jap jap 
C'est vrai que ça pose des questions complexes.
Ça permet notamment de savoir d'où nous venons, mais aussi de voir à quel point ce qui paraît évident à une époque, ou dans une société, ne l'est pas ailleurs (dans le temps ou dans l'espace).
Aujourd'hui, notre société utilise des établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes, où les conditions de vie sont souvent horrifiantes. Nos ancêtres nous trouveraient sans doute, sur ce point, inhumains.

Mais nos ancêtres avaient-ils des personnes âgées? Je veux dire: il y a plusieurs siècles, on passait rarement les cinquante ans...
Après, je n'y connais pas grand-chose, mais les conditions sont-elles si mauvaises dans les maisons de retraite?

Oui ... mais donc les quinquas de l'époque étaient des vieillards !

Tout dépend de l'endroit, et du degré de dépendance des personnes.

Les Maisons de Retraite accueillent des vieilles personnes qui sont souvent encore assez valides, qui sortent se promener, etc. Les EHPAD accueillent des personnes plus dépendantes, et ça va de simples difficultés à marcher à l'Alzheimer (en général, il s'y trouve un service dédié et sécurisé pour les personnes atteintes d'Alzheimer)

J'ai connu de plus près un EHPAD il y a quelques années, et le personnel y était très bien ; ceci dit, la directrice s'arrangeait pour avoir un mélange de gens, certains encore assez autonomes, d'autres grabataires.

Mais comme le dit Shino, il y a un manque de moyens criant, et même les aide-soignants les plus dévoués peuvent craquer ! Sans compter que, oui, dur de travailler avec des gens dont on sait qu'ils vont forcément sortir les pieds devant ...
Shinochaz

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 19:35

Du coup sans spoiler, avec Jocelyn qui débloque et Babeth qui refuse de l'"abandonner" je me demande si on ne va pas vers une intrigue de ce type...

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 19:37

@Shinochaz a écrit:
Du coup sans spoiler, avec Jocelyn qui débloque et Babeth qui refuse de l'"abandonner" je me demande si on ne va pas vers une intrigue de ce type...

Oui, ce serait une intrigue tout à fait dans l'air du temps !
lilijo63



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 20:00

@Shinochaz a écrit:
Du coup sans spoiler, avec Jocelyn qui débloque et Babeth qui refuse de l'"abandonner" je me demande si on ne va pas vers une intrigue de ce type...

L'abandonner ! elle a de grands mots, Babeth, elle qui ne pouvait pas voir ses parents en peinture il y a peu...
Mais entre son boulot, celui de Léa, celui de Patrick, Yolande qui n'est plus toute jeune, et en sus, un appartement pas si grand, le soutien à Jocelyn va vite virer au cauchemar.

Une de mes tantes était très âgée, et bien que pas spécialement malade, ne s'entretenait plus toute seule. Au début, mes 3 tantes et mon oncle qui vivaient à côté, se sont relayés : pour lui faire à manger (elle oubliait tout dans le frigo), la laver, venir le soir la coucher et fermer la maison. Ils ont vite vu leurs limites. En effet, c'était très lourd, entre ma tante qui avait un caractère, disons "fort" (!), son refus d'aide etc... Ils ont dû s'en remettre au CCAS pour avoir des aides, et ça s'est mieux passé. Déjà, quand ce n'est pas la famille directe, il n'y a pas d'affect. Les aides ont su convaincre ma tante de manger et se laisser laver, ma tante n'arrivant pas à les faire tourner en bourrique... La famille passait le soir pour voir si tout allait bien. Et les relations entre eux et leur soeur/belle-soeur se sont détendues. En maison de retraite (outre que ça lui aurait bouffé sa pension), ma tante serait morte en quelques semaines loin de chez elle.
Pour en revenir au sujet : rester seuls à s'occuper d'une personne âgée/malade n'est viable que pour des gens très altruistes qui n'ont pas d'autres charges à côté ni de vie personnelle. Etre aidé n'est pas une tare.
fiesta34

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 20:13

@Shinochaz a écrit:
@nicolas8401 a écrit:


Mais nos ancêtres avaient-ils des personnes âgées? Je veux dire: il y a plusieurs siècles, on passait rarement les cinquante ans...
Après, je n'y connais pas grand-chose, mais les conditions sont-elles si mauvaises dans les maisons de retraite?

Pour connaître un peu, je dirais que c'est un cercle vicieux : des gens très âgés et très dépendants associés à un manque de moyens humains et financiers : il n'en faut pas beaucoup plus pour que ça dérape. Il faut avoir une condition physique et mentale à toute épreuve pour tenir le coup quand on bosse dans ces endroits.

Et il faut aussi avoir la vocation. La grande mode à un moment (ça s'est un peu calmé) c'était d'inciter tous les demandeurs d'emploi à se réorienter vers le "service à la personne". Mais tout le monde n'est pas fait pour ce type de métiers...comme tout le monde n'est pas fait pour la restauration ou le bâtiment.
C'est vrai qu'avant on dépassait rarement les 50 ans aprés c'était la soixantaine.Pour les maisons de retraites, ça dépends lesquelles c'est toujours pareil.Le mieux si la personne est assez valide, rester chez elle avec le ou les passages de l'auxiliaire de vie, qu'elle fasse ce qui est convenu, il peut y avoir aussi pour la toilette du personnel à domicile et enfin l aide ménagére.Tout ça peut se mettre en place aprés acceptation d'un dossier.Avant il y a une visite pour évaluer le handicap.Quand c'est possible, je dirais que c'est presque l'idéal.Et biensur, ces personnes ont droit au portage des repas de la mairie.C'est ce que nous avions fait pour nos parents.
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 20:37

@fiesta34 a écrit:
@Shinochaz a écrit:


Pour connaître un peu, je dirais que c'est un cercle vicieux : des gens très âgés et très dépendants associés à un manque de moyens humains et financiers : il n'en faut pas beaucoup plus pour que ça dérape. Il faut avoir une condition physique et mentale à toute épreuve pour tenir le coup quand on bosse dans ces endroits.

Et il faut aussi avoir la vocation. La grande mode à un moment (ça s'est un peu calmé) c'était d'inciter tous les demandeurs d'emploi à se réorienter vers le "service à la personne". Mais tout le monde n'est pas fait pour ce type de métiers...comme tout le monde n'est pas fait pour la restauration ou le bâtiment.
C'est vrai qu'avant on dépassait rarement les 50 ans aprés c'était la soixantaine.Pour les maisons de retraites, ça dépends lesquelles c'est toujours pareil.Le mieux si la personne est assez valide, rester chez elle avec le ou les passages de l'auxiliaire de vie, qu'elle fasse ce qui est convenu, il peut y avoir aussi pour la toilette du personnel à domicile et enfin l aide ménagére.Tout ça peut se mettre en place aprés acceptation d'un dossier.Avant il y a une visite pour évaluer le handicap.Quand c'est possible, je dirais que c'est presque l'idéal.Et biensur, ces personnes ont droit au portage des repas de la mairie.C'est ce que nous avions fait pour nos parents.

Oui, quand c'est possible, le maintien à domicile est l'idéal.

Mais tous les cas sont différents ...

J'ai une amie qui a réussi à garder ses parents à domicile jusqu'à la fin : sa mère ne se levait plus guère et commençait à n'être plus très claire dans la tête, et son père avait perdu la mémoire immédiate suite à un AVC. Cette amie y allait tous les jours, ce n'était qu'à qqes kilomètres, ses enfants étaient adultes et elle-même était enseignante à mi-temps. En plus, un infirmier passait le matin, et une aide-ménagère dans la journée.

Moi, quand ma mère a commencé à être très angoissée (cancer non traitable), et qu'elle est sortie de l'hôpital, j'ai passé huit jours chez elle, puis je suis rentrée chez moi (à 20 km), en lui disant qu'elle pouvait m'appeler à tout moment. Au bout de quelques coups de fil affolés à 23h, où je devais y aller, j'ai craqué ... Mes enfants étaient encore ados, je travaillais ni dans ma ville ni dans celle de ma mère, c'était difficile. En attendant la place en EHPAD, elle est venue vivre chez moi : c'était sympa, mais elle n'était pas seule, c'était pendant les vacances d'été ... Si ça avait été pendant le reste de l'année, les enfants en classe, moi absente 10h par jour, ça n'aurait pas collé ...
fiesta34

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 21:17

@Paty a écrit:
@fiesta34 a écrit:

C'est vrai qu'avant on dépassait rarement les 50 ans aprés c'était la soixantaine.Pour les maisons de retraites, ça dépends lesquelles c'est toujours pareil.Le mieux si la personne est assez valide, rester chez elle avec le ou les passages de l'auxiliaire de vie, qu'elle fasse ce qui est convenu, il peut y avoir aussi pour la toilette du personnel à domicile et enfin l aide ménagére.Tout ça peut se mettre en place aprés acceptation d'un dossier.Avant il y a une visite pour évaluer le handicap.Quand c'est possible, je dirais que c'est presque l'idéal.Et biensur, ces personnes ont droit au portage des repas de la mairie.C'est ce que nous avions fait pour nos parents.

Oui, quand c'est possible, le maintien à domicile est l'idéal.

Mais tous les cas sont différents ...

J'ai une amie qui a réussi à garder ses parents à domicile jusqu'à la fin : sa mère ne se levait plus guère et commençait à n'être plus très claire dans la tête, et son père avait perdu la mémoire immédiate suite à un AVC. Cette amie y allait tous les jours, ce n'était qu'à qqes kilomètres, ses enfants étaient adultes et elle-même était enseignante à mi-temps. En plus, un infirmier passait le matin, et une aide-ménagère dans la journée.

Moi, quand ma mère a commencé à être très angoissée (cancer non traitable), et qu'elle est sortie de l'hôpital, j'ai passé huit jours chez elle, puis je suis rentrée chez moi (à 20 km), en lui disant qu'elle pouvait m'appeler à tout moment. Au bout de quelques coups de fil affolés à 23h, où je devais y aller, j'ai craqué ... Mes enfants étaient encore ados, je travaillais ni dans ma ville ni dans celle de ma mère, c'était difficile. En attendant la place en EHPAD, elle est venue vivre chez moi : c'était sympa, mais elle n'était pas seule, c'était pendant les vacances d'été ... Si ça avait été pendant le reste de l'année, les enfants en classe, moi absente 10h par jour, ça n'aurait pas collé ...
C'est trés bien ce que tu as fait, tu as fait au mieux.Ce n'est pas toujours simple, j en sais quelque chose en 2016 avec ma mére et cette année avec mon pére lui c'était parkinson.Il y avait ma soeur à Paris et mon frére moins loin et moi qui pouvait rester en faisant les allers retours banlieue de Montpellier à banlieue Parisienne.C'est trop triste je n'en parle plus.Mais en meme temps merci à toutes et à tous comme dirait notre président, car sur ce forum, j'ai trouvé du réconfort, en juillet quand j'ai dû retourner dans le pavillon vide.et meme du réconfort aprés juillet.
On evoque des sujets ça fait penser à autre chose, les plaisanteries et jeux de mots avec les smiley sans oublier le fouet de Shino !   lol!   Smile
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   21/10/2018, 21:42

@1848 a écrit:
@raylen a écrit:

Si, GCM a figuré sur des listes de bac.

Infox. Montre tes sources si tu en as sinon c'est du pur mensonge.
Un petit commentaire peut-être?
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées   

 
Le polémis : bar des discussions houleuses et passionnées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas
» Discussions sur le codex Eldars Noirs
» Romantisme dans S&S 2008, un sujet polémique?
» Projet scientifique : les insectes polénisateurs
» Polémique Ebay et autres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belle la vie - LE FORUM ::  :: • DÉBATS DE SOCIÉTÉ •-
Sauter vers:  
Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance et France 3