Plus belle la vie - Les amis du FORUM France 3 (France Télévisions) - Non officiel
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Leçons, messages, débats de société.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
Paty




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   21/2/2018, 22:44

Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)
nicolas8401



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   21/2/2018, 22:45

@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)

:D Des accents que l'on qualifiera de fantaisistes d'ailleurs :D

---------------
sosies, râleries, étourderies et (gros) mots d'esprit ;)
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   21/2/2018, 22:58

@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)

:lol:
En même temps, le rapport entre nos souvenirs de lecture, les tombereaux de ceci cela, le château de Fleurville et  le sujet officiel de ces pages...
Bon, mais pour plus de prudence, rapprochons nous du topic :

Débat : Un tombereau peut-il accueillir des verrines à la betterave en attendant que les petites filles modèles aient terminé leur lecture des instructions de montage Ikéa pour un cachot?
( question subsidiaire : quel personnage de Plus Belle la Vie est susceptible de se prendre les pieds dans le fil d'Ariane qui traînait par là ?)

Réponses possibles :
Vous pouvez répéter la question ?
Vous pouvez répéter les questions?
Ben oui, quelle question !
Ben non, quelles questions !
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   21/2/2018, 23:00

@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)
C'est avec plaisir ! Shino va etre averti avec les notifs, (moi je ne le suis pas toujours) oui p.etre le fouet, mais on peut lui dire qu'il n'a pas prévu ce topic, et ça serait donc de sa faute lol !
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   21/2/2018, 23:05

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)

:lol:
En même temps, le rapport entre nos souvenirs de lecture, les tombereaux de ceci cela, le château de Fleurville et  le sujet officiel de ces pages...
Bon, mais pour plus de prudence, rapprochons nous du topic :

Débat : Un tombereau peut-il accueillir des verrines à la betterave en attendant que les petites filles modèles aient terminé leur lecture des instructions de montage Ikéa pour un cachot?
( question subsidiaire : quel personnage de Plus Belle la Vie est susceptible de se prendre les pieds dans le fil d'Ariane qui traînait par là ?)

Réponses possibles :
Vous pouvez répéter la question ?
Vous pouvez répéter les questions?
Ben oui, quelle question !
Ben non, quelles questions !
Oh la la quelle prise de tete pour le soir  confused
Maïadelsol

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   22/2/2018, 00:08

@Paty a écrit:
@Maïadelsol a écrit:


Avec de l'ail et de la mâche, c'est pourtant bon. Mais en l'occurrence, transportées par tombereau, il s'agit plutôt de betteraves sucrières... ;)

Tiens, ce sont les betteraves rouges que tu manges avec de l'ail et de la mâche ? Je ne connaissais pas !
Moi, je fais de la salade de betteraves rouges (cuites et coupées en lamelles) avec une vinaigrette classique ...

Oui, et tu peux ajouter des lamelles de pommes Granny. Ça va bien avec. La recette de Fiesta a l'air sympathique aussi (et tant pis pour le fouet de Shino, mais après tout, la cuisine peut être considérée comme un sujet de société...).

Maïadelsol

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   22/2/2018, 00:10

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)

:lol:
En même temps, le rapport entre nos souvenirs de lecture, les tombereaux de ceci cela, le château de Fleurville et  le sujet officiel de ces pages...
Bon, mais pour plus de prudence, rapprochons nous du topic :

Débat : Un tombereau peut-il accueillir des verrines à la betterave en attendant que les petites filles modèles aient terminé leur lecture des instructions de montage Ikéa pour un cachot?
( question subsidiaire : quel personnage de Plus Belle la Vie est susceptible de se prendre les pieds dans le fil d'Ariane qui traînait par là ?)

Réponses possibles :
Vous pouvez répéter la question ?
Vous pouvez répéter les questions?
Ben oui, quelle question !
Ben non, quelles questions !

JEAN-PAUL ! Cry
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   22/2/2018, 00:51

@Maïadelsol a écrit:
@Paty a écrit:


Tiens, ce sont les betteraves rouges que tu manges avec de l'ail et de la mâche ? Je ne connaissais pas !
Moi, je fais de la salade de betteraves rouges (cuites et coupées en lamelles) avec une vinaigrette classique ...

Oui, et tu peux ajouter des lamelles de pommes Granny. Ça va bien avec. La recette de Fiesta a l'air sympathique aussi (et tant pis pour le fouet de Shino, mais après tout, la cuisine peut être considérée comme un sujet de société...).

Oui et comme je disais il peut créer ce topic rien que pour nous!
lilijo63



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   22/2/2018, 14:13

@Maïadelsol a écrit:
Citation :

( question subsidiaire : quel personnage de Plus Belle la Vie est susceptible de se prendre les pieds dans le fil d'Ariane qui traînait par là ?)

JEAN-PAUL ! Cry

Ariane, fais gaffe à tes Tampax !! :lol: :lol:
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   13/3/2018, 21:42

@ailebrune a écrit:
@Paty a écrit:
Merci !
(j'espère que Shino ne va pas passer par ici, sinon c'est le fouet assuré, puisqu'on n'est pas sur un topic "cuisine" ... mais bon, il est occupé ailleurs à imiter l'accent de Thérèse et celui de Lucie ...)

:lol:
En même temps, le rapport entre nos souvenirs de lecture, les tombereaux de ceci cela, le château de Fleurville et  le sujet officiel de ces pages...
Bon, mais pour plus de prudence, rapprochons nous du topic :

Débat : Un tombereau peut-il accueillir des verrines à la betterave en attendant que les petites filles modèles aient terminé leur lecture des instructions de montage Ikéa pour un cachot?
( question subsidiaire : quel personnage de Plus Belle la Vie est susceptible de se prendre les pieds dans le fil d'Ariane qui traînait par là ?)

Réponses possibles :
Vous pouvez répéter la question ?
Vous pouvez répéter les questions?
Ben oui, quelle question !
Ben non, quelles questions !

Tiens, je ne l'avais pas vu, celui-là ! :lol: :lol: :lol:
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   13/3/2018, 21:42

@lilijo63 a écrit:
@Maïadelsol a écrit:


JEAN-PAUL ! Cry

Ariane, fais gaffe à tes Tampax !! :lol: :lol:

Ni celui-ci ! :lol: :lol: :lol:
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   13/3/2018, 21:48

Le débat de société du moment, c'est forcément la dysphorie de genre ...

Moi qui suis persuadée depuis longtemps que la plus grande partie de notre personnalité est acquise, et non innée, je m'interroge :
comment peut-on avoir l'impression d'être d'un autre sexe que celui de son corps ?
Je veux dire, à part les constructions sociales qui varient selon l'époque et la culture dans lesquelles on vit, au départ, il n'y a guère -ou très peu, admettons- de différences entre un petit garçon et une petite fille, non ?
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 01:02

@Paty a écrit:
@lilijo63 a écrit:


Ariane, fais gaffe à tes Tampax !! :lol: :lol:

Ni celui-ci ! :lol: :lol: :lol:

Ah ben moi non plus, tiens :lol: :lol: :lol:
7fanfan7

avatar

Féminin Statut : Modératrice
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 12:47

@Paty a écrit:
Le débat de société du moment, c'est forcément la dysphorie de genre ...

Moi qui suis persuadée depuis longtemps que la plus grande partie de notre personnalité est acquise, et non innée, je m'interroge :
comment peut-on avoir l'impression d'être d'un autre sexe que celui de son corps ?
Je veux dire, à part les constructions sociales qui varient selon l'époque et la culture dans lesquelles on vit, au départ, il n'y a guère -ou très peu, admettons- de différences entre un petit garçon et une petite fille, non ?
En fait, ce n'est pas l'impression d'être d'un autre "sexe" mais d'un autre "genre". Le sexe étant quelque chose de physique, de génétique, et le genre ce qui se construit et qui est social. Il y a des trans' qui ne changent pas leur corps (ni hormonalement, ni chirurgicalement) d'ailleurs.

La différenciation des genres se fait au contraire quasiment immédiatement en fonction du sexe de naissance. A partir du moment où un être nait, il commence à se construire, pour soi et par les autres. Il n'y a que de très rares sociétés où il n'y a pas de différences faites entre filles et garçons dès le plus jeune âge.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 13:15

@Paty a écrit:
Le débat de société du moment, c'est forcément la dysphorie de genre ...

Moi qui suis persuadée depuis longtemps que la plus grande partie de notre personnalité est acquise, et non innée, je m'interroge :
comment peut-on avoir l'impression d'être d'un autre sexe que celui de son corps ?
Je veux dire, à part les constructions sociales qui varient selon l'époque et la culture dans lesquelles on vit, au départ, il n'y a guère -ou très peu, admettons- de différences entre un petit garçon et une petite fille, non ?
Jusqu'à un certain âge. Assez tôt , apparaissent des différences. Par exemple, en maternelle où le enfants ont accès aux mêmes jouets, les garçons et filles jouent aux voitures mais pas forcément de la même façon. 
Les différences se voient plus tard même si garçons et filles ont plus de points communs que de différences.
Les hormones sont différentes, la maturité sexuelle ne se fait pas au même âge.
Mais il est dans la ligne idéologique d'une certaine gauche, et d'une grande partie de la droite sans doute d'ailleurs, de penser  que les différences entre les sexes sont induites par la société. D'où l'intrigue de PBLV qui a choisi comme personnage Clara qui fait fille, autant avec les cheveux courts que longs. La comédienne disait d'ailleurs dans une interview donnée à Libé, que l'on ne devenait femme qu'à cause des pressions qu'exerçait la société.  D'où le choix d'avoir pris une fille qui s'affirme garçon plutôt que l'inverse. Ce dernier point n'est que mon avis, bien sûr.
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 13:59

L'inné, l'acquis, vaste débat... Il y a beaucoup trop de facteurs pour pouvoir assurer que tel ou tel élément l'emporte à coup sûr dans la construction de l'identité de quelqu'un.
Mais le fait que l'identité de genre soit au moins en partie culturelle est évident. Avec des variations sensibles d'une culture à l'autre. En France à la fin du XIXe siècle, on croyait les femmes incapables d'études intellectuelles poussées, que ce serait carrément dangereux pour leur cerveau.
On a aujourd'hui suffisamment d'exemples invalidant cette croyance, et pourtant... Je me souviens d'avoir lu une étude relativement récente en Amérique du nord (je ne sais plus si c'était aux Etats-Unis ou au Canada) : on donnait la même copie d'une dissertation d'étudiant à corriger à des professeurs en la signant tantôt d'un nom féminin, tantôt d'un nom masculin. Statistiquement, la note était plus basse pour la même copie quand elle était attribuée à une étudiante. De la même manière, on avait donné un texte à commenter à des étudiants en le signant d'un nom féminin ou masculin. Les appréciations étaient statistiquement plus élogieuses quand le texte était signé au masculin.
Je me souviens aussi qu'une ethnie africaine confie exclusivement aux hommes le fait de bercer et d'endormir les bébés. Pas idiot d'ailleurs car une voix grave est plus adaptée.
Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas du tout de spécificité naturelle à chaque sexe, mais il est bien difficile de les identifier puisque tout enfant naît dans un groupe culturel, qui diffuse des interprétations  dès le départ.
chéladoine



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 15:09

D'accord avec tout ce que tu dis, Ailebrune. J'avais lu aussi les mêmes choses (au sujet des corrections de copies "orientées") pour la France et des copies de bac.
Il parait même que la façon de tenir un bébé n'est pas la même s'il s'agit d'une fille ou s'il s'agit d'un garçon... Donc tout l'entourage de l'enfant, sans même s'en rendre compte, le conditionne à être une fille, ou à être un garçon. 
Mais alors, comment peut-il se faire que certains ne s'y retrouvent pas?
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 15:34

@ailebrune a écrit:
L'inné, l'acquis, vaste débat... Il y a beaucoup trop de facteurs pour pouvoir assurer que tel ou tel élément l'emporte à coup sûr dans la construction de l'identité de quelqu'un.
Mais le fait que l'identité de genre soit au moins en partie culturelle est évident. Avec des variations sensibles d'une culture à l'autre. En France à la fin du XIXe siècle, on croyait les femmes incapables d'études intellectuelles poussées, que ce serait carrément dangereux pour leur cerveau.
On a aujourd'hui suffisamment d'exemples invalidant cette croyance, et pourtant... Je me souviens d'avoir lu une étude relativement récente en Amérique du nord (je ne sais plus si c'était aux Etats-Unis ou au Canada) : on donnait la même copie d'une dissertation d'étudiant à corriger à des professeurs en la signant tantôt d'un nom féminin, tantôt d'un nom masculin. Statistiquement, la note était plus basse pour la même copie quand elle était attribuée à une étudiante. De la même manière, on avait donné un texte à commenter à des étudiants en le signant d'un nom féminin ou masculin. Les appréciations étaient statistiquement plus élogieuses quand le texte était signé au masculin.
Je me souviens aussi qu'une ethnie africaine confie exclusivement aux hommes le fait de bercer et d'endormir les bébés. Pas idiot d'ailleurs car une voix grave est plus adaptée.
Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas du tout de spécificité naturelle à chaque sexe, mais il est bien difficile de les identifier puisque tout enfant naît dans un groupe culturel, qui diffuse des interprétations  dès le départ.
Ce n'est pas du tout une évidence que l'identité sexuelle/ de genre soit en partie culturelle. Il se trouve qu'aujourd'hui on l'affirme comme une évidence, reprenant la phrase de Simone de Beauvoir. 
Je n'accorde aucun crédit à ces études qui affirment que l'on surnoterait les garçons par rapport aux filles. il faudrait en savoir plus sur la façon dont ces études ont été menées, qui les a commandées, etc…
il n'est pas du tout difficile , quand on corrige des copies anonymes, de voir si c'est un garçon ou une fille; les écritures sont différentes et caractéristiques. Pourtant, on ne constate pas qu'au bac, les filles soient sous-notées. Pas davantage à l'oral.
D'autre part, la société anglo-saxonne est foncièrement différente de la société française et des sociétés latines , chez lesquelles, contrairement à ce qui se croit, hommes et femmes ont le moins d'inégalités et s'entendent plutôt bien entre eux, sans rapport conflictuel agressif.
quant au XIX° siècle, il est en plein essor scientifique et technique et la société est confrontée à des situations nouvelles tous les jours. Chaque nouvelle situation suscite des craintes, ce qui est normal, d'autant que ces craintes n'ont jamais bloqué le progrès. On pensait aussi que les hommes ne supporteraient pas la vitesse des trains. Ça n'a pas empêché la construction d'un réseau d'un chemin de fer et on a donc pu constater qu'il ne se passait rien. Idem pour l'intelligence des filles. Elles ont eu les mêmes écoles que les garçons. On constate des différences entre garçons et filles sur les plans verbal et spatial. Mais comme il est interdit d'étudier la question, et même de poser la question, on n'en sait pas plus. On confond le principe d'égalité, qui est de l'ordre de la loi, et similitude ,  ce qui est dommage pour la connaissance de l'homme.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 15:37

@chéladoine a écrit:
D'accord avec tout ce que tu dis, Ailebrune. J'avais lu aussi les mêmes choses (au sujet des corrections de copies "orientées") pour la France et des copies de bac.
Il parait même que la façon de tenir un bébé n'est pas la même s'il s'agit d'une fille ou s'il s'agit d'un garçon... Donc tout l'entourage de l'enfant, sans même s'en rendre compte, le conditionne à être une fille, ou à être un garçon. 
Mais alors, comment peut-il se faire que certains ne s'y retrouvent pas?
Oublions le "il paraît" et parlons de notre vécu. As-tu constaté qu'il y avait une façon de tenir un garçon et une autre pour les filles? Et si oui, de nature à influencer tout le reste de leur vie?
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 15:58

@raylen a écrit:
@ailebrune a écrit:
L'inné, l'acquis, vaste débat... Il y a beaucoup trop de facteurs pour pouvoir assurer que tel ou tel élément l'emporte à coup sûr dans la construction de l'identité de quelqu'un.
Mais le fait que l'identité de genre soit au moins en partie culturelle est évident. Avec des variations sensibles d'une culture à l'autre. En France à la fin du XIXe siècle, on croyait les femmes incapables d'études intellectuelles poussées, que ce serait carrément dangereux pour leur cerveau.
On a aujourd'hui suffisamment d'exemples invalidant cette croyance, et pourtant... Je me souviens d'avoir lu une étude relativement récente en Amérique du nord (je ne sais plus si c'était aux Etats-Unis ou au Canada) : on donnait la même copie d'une dissertation d'étudiant à corriger à des professeurs en la signant tantôt d'un nom féminin, tantôt d'un nom masculin. Statistiquement, la note était plus basse pour la même copie quand elle était attribuée à une étudiante. De la même manière, on avait donné un texte à commenter à des étudiants en le signant d'un nom féminin ou masculin. Les appréciations étaient statistiquement plus élogieuses quand le texte était signé au masculin.
Je me souviens aussi qu'une ethnie africaine confie exclusivement aux hommes le fait de bercer et d'endormir les bébés. Pas idiot d'ailleurs car une voix grave est plus adaptée.
Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas du tout de spécificité naturelle à chaque sexe, mais il est bien difficile de les identifier puisque tout enfant naît dans un groupe culturel, qui diffuse des interprétations  dès le départ.
Ce n'est pas du tout une évidence que l'identité sexuelle/ de genre soit en partie culturelle. Il se trouve qu'aujourd'hui on l'affirme comme une évidence, reprenant la phrase de Simone de Beauvoir. 
Je n'accorde aucun crédit à ces études qui affirment que l'on surnoterait les garçons par rapport aux filles. il faudrait en savoir plus sur la façon dont ces études ont été menées, qui les a commandées, etc…
il n'est pas du tout difficile , quand on corrige des copies anonymes, de voir si c'est un garçon ou une fille; les écritures sont différentes et caractéristiques. Pourtant, on ne constate pas qu'au bac, les filles soient sous-notées. Pas davantage à l'oral.
D'autre part, la société anglo-saxonne est foncièrement différente de la société française et des sociétés latines , chez lesquelles, contrairement à ce qui se croit, hommes et femmes ont le moins d'inégalités et s'entendent plutôt bien entre eux, sans rapport conflictuel agressif.
quant au XIX° siècle, il est en plein essor scientifique et technique et la société est confrontée à des situations nouvelles tous les jours. Chaque nouvelle situation suscite des craintes, ce qui est normal, d'autant que ces craintes n'ont jamais bloqué le progrès. On pensait aussi que les hommes ne supporteraient pas la vitesse des trains. Ça n'a pas empêché la construction d'un réseau d'un chemin de fer et on a donc pu constater qu'il ne se passait rien. Idem pour l'intelligence des filles. Elles ont eu les mêmes écoles que les garçons. On constate des différences entre garçons et filles sur les plans verbal et spatial. Mais comme il est interdit d'étudier la question, et même de poser la question, on n'en sait pas plus. On confond le principe d'égalité, qui est de l'ordre de la loi, et similitude ,  ce qui est dommage pour la connaissance de l'homme.

Simone de Beauvoir n'a pas, me semble-t-il, dit que c'était "en partie" culturel.
Sa célèbre phrase, "on ne naît pas femme, on le devient", sous-entend que c'est 100% culturel.
La question du train est intéressante. Mais ça ne change rien à ce que j'ai écrit. On parle de la perception (confondue avec une connaissance) de ce qui distingue une femme d'un homme. Ce qui paraissait une évidence était finalement faux. Je trouve intéressant de garder ça à l'esprit. Dans tous les domaines d'ailleurs.
Tu penses qu'il n'y a aucun élément culturel dans la perception de ce qui relève de la féminité et de la masculinité?
Perso, je trouve que ce sont des questions extrêmement complexes et je ne vois pas très bien comment nous (les humains) pourrions déterminer à coup sûr ce qui relève de l'aspect inné. Mais en ce qui me concerne, j'aurais tendance à penser que l'aspect inné joue un rôle.
raylen



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 16:54

@ailebrune a écrit:
@raylen a écrit:

Ce n'est pas du tout une évidence que l'identité sexuelle/ de genre soit en partie culturelle. Il se trouve qu'aujourd'hui on l'affirme comme une évidence, reprenant la phrase de Simone de Beauvoir. 
Je n'accorde aucun crédit à ces études qui affirment que l'on surnoterait les garçons par rapport aux filles. il faudrait en savoir plus sur la façon dont ces études ont été menées, qui les a commandées, etc…
il n'est pas du tout difficile , quand on corrige des copies anonymes, de voir si c'est un garçon ou une fille; les écritures sont différentes et caractéristiques. Pourtant, on ne constate pas qu'au bac, les filles soient sous-notées. Pas davantage à l'oral.
D'autre part, la société anglo-saxonne est foncièrement différente de la société française et des sociétés latines , chez lesquelles, contrairement à ce qui se croit, hommes et femmes ont le moins d'inégalités et s'entendent plutôt bien entre eux, sans rapport conflictuel agressif.
quant au XIX° siècle, il est en plein essor scientifique et technique et la société est confrontée à des situations nouvelles tous les jours. Chaque nouvelle situation suscite des craintes, ce qui est normal, d'autant que ces craintes n'ont jamais bloqué le progrès. On pensait aussi que les hommes ne supporteraient pas la vitesse des trains. Ça n'a pas empêché la construction d'un réseau d'un chemin de fer et on a donc pu constater qu'il ne se passait rien. Idem pour l'intelligence des filles. Elles ont eu les mêmes écoles que les garçons. On constate des différences entre garçons et filles sur les plans verbal et spatial. Mais comme il est interdit d'étudier la question, et même de poser la question, on n'en sait pas plus. On confond le principe d'égalité, qui est de l'ordre de la loi, et similitude ,  ce qui est dommage pour la connaissance de l'homme.

Simone de Beauvoir n'a pas, me semble-t-il, dit que c'était "en partie" culturel.
Sa célèbre phrase, "on ne naît pas femme, on le devient", sous-entend que c'est 100% culturel.
La question du train est intéressante. Mais ça ne change rien à ce que j'ai écrit. On parle de la perception (confondue avec une connaissance) de ce qui distingue une femme d'un homme. Ce qui paraissait une évidence était finalement faux. Je trouve intéressant de garder ça à l'esprit. Dans tous les domaines d'ailleurs.
Tu penses qu'il n'y a aucun élément culturel dans la perception de ce qui relève de la féminité et de la masculinité?
Perso, je trouve que ce sont des questions extrêmement complexes et je ne vois pas très bien comment nous (les humains) pourrions déterminer à coup sûr ce qui relève de l'aspect inné. Mais en ce qui me concerne, j'aurais tendance à penser que l'aspect inné joue un rôle.
Je crois que SDB voulait dire qu'on éduquait les filles au fait d'être mariée, de plaire, d'élever les enfants, donc un être socialement déterminé à jouer un rôle et aliénée, sans se demander s'il y avait des caractéristiques inhérentes à chaque sexe, si le foetus était imprégné de telle ou tell hormone, ou si on choisissait son sexe ou son genre, et même sans établir de distinction genre/sexe. C'est un manifeste politique.
Les hommes pensaient que les filles ne pourraient pas faire d'études supérieures tout simplement parce qu'ils n'en avaient jamais vues. Quand Françoise Dolto a décidé de faire des études de médecine, elle en a fait, malgré les avis contraires. Je veux dire que ces perceptions s'expliquent et n'ont pas été un frein rédhibitoire.
Je ne suis pas sûre de bien comprendre la phrase que j'ai surlignée en gras. Les sociétés donnent des rôles aux hommes et aux femmes en fonction de leurs besoins et vont utiliser hommes et femmes à ce qu'ils font le mieux pour leur survie.Les progrès techniques effacent les différences. Ensuite, on peut avoir des sociétés qui briment délibérément les femmes en dehors de toute nécessité. C'est une autre histoire.
Rou'letabille



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 17:19

@Maïadelsol a écrit:
@lilijo63 a écrit:
Quelqu'un a lu "la guerre des boutons" ? La vraie, hein, l'originale de Louis Pergaud, pas les ersatz qu'on trouve parfois, ou juste vu le film... Après la comtesse de Ségur, j'avais envie d'un livre "avec des enfants et des gros mots". Il n'y a pas de "gros mots" dans ce livre, mais je l'ai adoré, et lu, relu, rerelu.  Smile

Oui... j'ai adoré ! J'ai préféré ne pas voir le film. Les rares fois où j'ai vu un film après avoir lu le livre, j'ai été déçue. D'un autre côté, j'ai bien envie de voir "Au revoir là-haut", mais je ne suis pas sûre, car le bouquin m'a tellement plu...
Oh, j'ai bien aimé le film, moi! Il m'a beaucoup touchée. Du coup je te le conseille, même si je comprends ton appréhension: beaucoup de gens ont aimé La Promesse de l'Aube  mais justement, j'ai trop adoré (et ce n'est même pas hyperbolique! :D ) le livre pour apprécier le film.

@ailebrune a écrit:
La suppression du passé simple est très grave . D'autant qu'il n'est pas bien enseigné à l'école. 
COMMENT CA??????  coralie 
(non, j'déc*nne, c'est tout à fait vrai : c'est galère. Le truc c'est que justement, comme ils ne le lisent pas, pour la plupart, ils n'ont aucun automatisme, alors c'est compliqué à leur faire apprendre  frown  Etonnamment, le subjonctif imparfait a davantage de succès: ça les fait rire, alors ils l'apprennent plus volontiers)

Et sinon, je voulais faire mon mea culpa à la littérature de jeunesse: j'ai découvert avant-hier un auteur dont les œuvres m'ont charmée: François Place. Vous connaissez? Il réalise des albums (il fait les dessins et les textes) et franchement, je trouve les histoires, l'écriture, et les illustrations assez poétiques, l'expression soignée et riche (lexique varié, passé simple et antérieur, phrases complexes, etc.) Je me demande si ça pourrait plaire à mes 3èmes, ou s'ils me le renverraient à la figure avec un "peuh, c'est pour les bébés!" dédaigneux.  study  tomate


J'ai trouvé le pdf d'une de ses œuvres (pas la plus joyeuse, mais intéressante je trouve), pour ceux qui ne connaissent pas et qui ça intéresserait  Smile
http://blog.ac-versailles.fr/classemonsieurgougeon/public/TAPUSCRIT-LES-DERNIERS-GEANTS.pdf
Après, la version livre est mieux (c'est toujours mieux  :D), notamment parce que chacune de ses illustrations prennent normalement une page entière, mais j'avais envie de vous faire partager ma découverte  Smile
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   14/3/2018, 23:12

@Rou'letabille a écrit:
@Maïadelsol a écrit:


Oui... j'ai adoré ! J'ai préféré ne pas voir le film. Les rares fois où j'ai vu un film après avoir lu le livre, j'ai été déçue. D'un autre côté, j'ai bien envie de voir "Au revoir là-haut", mais je ne suis pas sûre, car le bouquin m'a tellement plu...
Oh, j'ai bien aimé le film, moi! Il m'a beaucoup touchée. Du coup je te le conseille, même si je comprends ton appréhension: beaucoup de gens ont aimé La Promesse de l'Aube  mais justement, j'ai trop adoré (et ce n'est même pas hyperbolique! :D ) le livre pour apprécier le film.

@ailebrune a écrit:
La suppression du passé simple est très grave . D'autant qu'il n'est pas bien enseigné à l'école. 
COMMENT CA??????  coralie 
(non, j'déc*nne, c'est tout à fait vrai : c'est galère. Le truc c'est que justement, comme ils ne le lisent pas, pour la plupart, ils n'ont aucun automatisme, alors c'est compliqué à leur faire apprendre  frown  Etonnamment, le subjonctif imparfait a davantage de succès: ça les fait rire, alors ils l'apprennent plus volontiers)

Et sinon, je voulais faire mon mea culpa à la littérature de jeunesse: j'ai découvert avant-hier un auteur dont les œuvres m'ont charmée: François Place. Vous connaissez? Il réalise des albums (il fait les dessins et les textes) et franchement, je trouve les histoires, l'écriture, et les illustrations assez poétiques, l'expression soignée et riche (lexique varié, passé simple et antérieur, phrases complexes, etc.) Je me demande si ça pourrait plaire à mes 3èmes, ou s'ils me le renverraient à la figure avec un "peuh, c'est pour les bébés!" dédaigneux.  study  tomate


J'ai trouvé le pdf d'une de ses œuvres (pas la plus joyeuse, mais intéressante je trouve), pour ceux qui ne connaissent pas et qui ça intéresserait  Smile
http://blog.ac-versailles.fr/classemonsieurgougeon/public/TAPUSCRIT-LES-DERNIERS-GEANTS.pdf
Après, la version livre est mieux (c'est toujours mieux  :D), notamment parce que chacune de ses illustrations prennent normalement une page entière, mais j'avais envie de vous faire partager ma découverte  Smile

Je ne connaissais pas, j'ai survolé (fatiguée, ce soir, je vais me déconnecter, mais je le lirai en entier un de ces jours), et ça me semble bien ! Pourquoi ça ferait-il "bébé" ? Pas plus que Jules Verne ou Stevenson ...
lalegende2

avatar

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   15/3/2018, 06:50

Je ne connais rien en B.D, quand j'étais scolarisé, on ne pouvait lire les B.D, je crois ce cela a été admis fin des années 60.

---------------
Pas'mec
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçons, messages, débats de société.   

 
Leçons, messages, débats de société.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belle la vie - LE FORUM ::  :: • DÉBATS DE SOCIÉTÉ •-
Sauter vers:  
Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance et France 3