Plus belle la vie - Les amis du FORUM France 3 (France Télévisions) - Non officiel
 
Accueil SiteAccueil Site  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  CharteCharte  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Interviews des comédiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
likeasunshine

En ligne


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   9/11/2017, 10:20

@Shinochaz a écrit:
@fiesta341 a écrit:

Oui ce n'était pas un acteur, j'ai vu ce dont vous parlez il y a peu, sur une page de ma tablette, et oui, c'était marqué, lui montrer comment jouer mieux la scène.

Oui et ce genre de choses, je l'ai vu très souvent en théâtre "amateur", dans un contexte totalement desexualisé.

Si une fille en serait venu à dire "eh mais le metteur en scène c'est un gros pervers, il m'a tripoté", tout le monde lui aurait répondu "faut que tu fasses autre chose si t'es pas capable de te mettre dans la peau de ton personnage".
J'ai lu un article dans la presse concernant l'actrice Macha Méril qui a fait une itw dans l'émission tv "Stupéfiant" sur F2 qui faisait un reportage sur le harcèlement sexuel dans le cinéma.

  Attention je n'ai pas vu l'interview tv en question donc je ne peux confirmer, je cite juste l'article.
En gros elle aurait dit: "si tu ne veux pas te faire harceler, ne fais pas ce métier (d'actrice)".

Visiblement sa déclaration ferait polémique.
Shinochaz

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   9/11/2017, 11:41

Encore une fois je ne parle pas de se faire harceler par un metteur en scène au sens propre. Je dis juste que le métier de comédien et d'acteur exige que l'on sorte parfois ses tripes, et qu'il faut parfois se blinder. Si tu refuses de faire des choses "désagréables" devant une caméra ou un public dans le cadre d'un rôle que tu dois jouer, t'es pas fait pour ça c'est tout.

Mais ça n'a rien à voir avec Weinstein et compagnie. C'est pour ça que je prends les déclarations de Coline d'Inca avec beaucoup de prudence. Il aurait fallu assister à la scène pour déterminer si le réalisateur l'a vraiment plaquée avec une perversité calculée ou si il s'agissait d'un geste professionnel.

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
beline



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Interview   9/11/2017, 21:29

@Shinochaz a écrit:
Encore une fois je ne parle pas de se faire harceler par un metteur en scène au sens propre. Je dis juste que le métier de comédien et d'acteur exige que l'on sorte parfois ses tripes, et qu'il faut parfois se blinder. Si tu refuses de faire des choses "désagréables" devant une caméra ou un public dans le cadre d'un rôle que tu dois jouer, t'es pas fait pour ça c'est tout.

Mais ça n'a rien à voir avec Weinstein et compagnie. C'est pour ça que je prends les déclarations de Coline d'Inca avec beaucoup de prudence. Il aurait fallu assister à la scène pour déterminer si le réalisateur l'a vraiment plaquée avec une perversité calculée ou si il s'agissait d'un geste professionnel.

oui enfin  il semblerait que ce ne soit pas un cas isolé :  Wendy (Céline Vitcop) avait laissé supposer qu'il se passait des trucs pas clairs avec ces quelques lignes tirées d'un interview de Juliette Greco postées  sur sa page fb même si elle n'a pas voulu en dire plus
« Refu­sez les couche­ries, les conne­ries, les compro­mis­sions. Refu­sez les textes dégueu­lasses d’un produc­teur qui ne songe qu’à vous baiser sur un coin de bureau. Car il y a des choses inad­mis­sibles dans ces métiers. Refu­sez l’hu­mi­lia­tion. »

http://www.voici.fr/tele/celine-vitcoq-plus-belle-la-vie-decue-on-ne-la-verra-pas-dans-la-serie-cet-automne-606085
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   26/12/2017, 21:06

Interview d'Anne Décis (Luna) pour Télé Star à l'occasion du Prime

Quel rôle va jouer Luna dans ce nouveau prime ?
Anne Décis : Roland embrigade Luna, Mirta, César, Alison et Léa dans un grand voyage vers Paris pour accomplir la dernière volonté de son meilleur ami, Yves, qui vient de mourir. Un vrai road-movie.


C’est une expérience différente des épisodes quotidiens ?
Cela nous sort de nos habitudes. J’ai pu découvrir les jeunes comédiens. Il y a aussi des guests comme Christian Charmetant ou Philippe Corti. Dans une scène où je suis pourchassée par la police et où nous avons improvisé, je pleurais de rire.


Luna semble avoir trouvé une certaine stabilité avec Sacha…
Tout à fait. Mais il ne faudrait pas que cela devienne trop plan-plan. J’en ai fait part aux scénaristes.


Vous craignez de vous ennuyer ?
J’aime mon personnage. Luna est rock’n’roll. Je répète à la production que je suis prête à essayer n’importe quoi de nouveau. Si jouer dans Plus belle la vie devient un boulot comme un autre, ça ne m’intéresse pas. J’essaie de toujours m’amuser. J’ai fait de nombreuses propositions à la production.


Êtes-vous entendue ?
Je n’en sais rien ! Sébastien Charbit, le producteur, est très ouvert à la discussion. Je vous dirai dans un an si mes envies ont été entendues !


Luna a parfois été un peu excessive. Comment la jugez-vous ?
Quand j’ai combattu le Diable Vassago, je pensais que ça allait trop loin. Luna a aussi abandonné son fils. Moi qui suis maman, je n’aurais jamais pu le faire.


Avez-vous été touchée par le départ de Virgile Bayle (Guillaume) ?
Virgile est quelqu’un d’élégant, il m’avait prévenue à l’avance. Je comprends son désir de partir vers d’autres horizons. Nous nous parlons au téléphone et je suis contente de voir qu’il va bien.


Avez-vous déjà imaginé quitter Plus belle la vie ?
Pas du tout. Je peux faire du théâtre à côté et m’occuper de la société de bijoux que j’ai créée avec Aurélie Vaneck…


Essayez-vous de convaincre Aurélie Vaneck (Ninon) de revenir ?
J’adorerais, mais c’est à la production de décider. Je pense qu’Aurélie aimerait bien revenir un petit peu, mais je n’ai pas mon mot à dire !


TeleStar
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   28/12/2017, 23:05

Interview de Michel Cordes (Roland Marci) pour Toutelatele.com.

Vous êtes l’un des rares personnages, présent depuis le 1er épisode et encore à l’écran de manière récurrente dans Plus belle la vie. Comment expliquez-vous la longévité de Roland au Mistral ?
Michel Cordes : Des tas de choses l’expliquent. C’est tout d’abord la longévité du feuilleton pour moi. Roland, lui, est un personnage humaniste et j’ai toujours voulu défendre cela. Ce côté affectif fait que les gens s’y accrochent et en ce moment, Roland est complètement dans la lune.


Durant ce prime, Roland est confronté à la mort de son ami d’enfance Yves. Entraîné par ce dernier à dépasser ses limites, Roland pourrait-il décider de vivre de manière extrême au jour le jour, s’il apprenait aussi qu’il était atteint d’un mal incurable ?
C’est parfaitement possible. Si les auteurs me consultaient, je leur dirais oui, mais pas forcément pour faire la fête car Roland n’est pas un fêtard comme Yves. Je crois quand même que Roland chercherait à vivre quelque chose d’intense.


Johanna va faire son retour sur les écrans, tout comme Mélanie et Estelle. Ces trois personnages féminins historiques risquent de créer beaucoup de remue-ménage au sein des couples du feuilleton…
C’est possible (rires). Sur le plan privé, Michel est très heureux de retrouver Laetitia [Milot, ndlr ] mais les deux autres aussi. Dounia Coesens [interprète de Johanna, ndlr ] joue ma petite fille depuis ses 15 ans, elle est ma « doudoute ». C’est sûr qu’elles vont faire remuer les cœurs.


Votre belle-fille va apprendre l’identité de son compagnon, à savoir le tueur en série l’Enchanteur. Si le retour de Johanna est directement lié à cette découverte, comment Roland et son expérience vont-ils contribuer à aider Blanche à surmonter cette épreuve ?
Honnêtement, je ne sais pas vraiment comment cela va être exploité, nous recevons les intrigues tardivement. Je sais simplement qu’en effet, le retour de Dounia risque d’être lié à l’Enchanteur. Mais Roland va être sous pression, le grand-père est là pour protéger. Ça va me ramener à l’intrigue de l’avortement de Johanna que j’avais beaucoup appréciée. Je me souviens à l’époque que le personnage de Roland avait milité pour qu’elle ne le garde pas et qu’elle vive sa vie de jeune femme, mais je ne lui avais pas dit. Je l’avais protégée et simplement guidée dans ses décisions.


Toutelatele.com
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   3/2/2018, 19:23

Interview de Dounia Coesens (Johanna Marci) pour cinetelerevue.be

La comédienne nous parle des conditions de son retour dans "Plus belle la vie", après presque quatre ans d’absence.


Vous aviez quitté la série par envie d’ailleurs ?
Je continuais de m’y plaire, mais j’avais beaucoup de projets à côté. Ça devenait compliqué, car je n’étais plus assez disponible pour qu’on puisse développer des intrigues autour de mon personnage. La production m’avait demandé de faire un choix.

Dans quelles conditions s’effectue ce retour ?
Je fais un passage dans le début d’un arc narratif qui s’achèvera dans le prime. Je reste un mois et demi, histoire de faire un petit coucou. Quand je suis partie, il y a quatre ans, je pensais que c’était définitif. Quand ils m’ont appelée pour cette histoire, j’ai dit oui tout de suite. Je ne retournerais pas à l’année dans "Plus belle la vie", mais pourquoi pas revenir tous les trois ans ?

Vous n’avez donc jamais regretté votre décision ?
Non. J’étais davantage sur Paris, plus au cœur des choses et du coup, je n’ai pas cessé de travailler.

Le fait d’avoir été la Johanna Marci de "Plus belle la vie" durant dix ans a-t-il agi comme un tremplin ?
Absolument. Si je tourne aujourd’hui, c’est souvent avec des réalisateurs que j’ai rencontrés sur le feuilleton. J’ai joué "Des souris et des hommes", au théâtre du Palais Royal, parce que l’un des comédiens était passé dans la série et qu’on s’était bien entendus.

Pas mécontente de retrouver vos camarades de jeu ?
Je suis hyper-ravie ! Avant-hier, j’étais à Marseille pour faire des essais de costumes. J’ai croisé pas mal de collègues. C’était comme un petit cadeau tombé du ciel. Plein d’émotions ressortent. Imaginez, j’ai grandi là-bas, donc forcément, je suis très heureuse de les retrouver.

L’intrigue qu’on vous a concoctée a donc contribué à vous donner l’envie de dire oui ?
On a beaucoup discuté avec le nouveau producteur, Sébastien Charbit, du rapport mère-fille entre Blanche et Johanna. J’ai compris qu’on était sur la même longueur d’onde et qu’il y avait une vraie construction autour de mon retour.

Quel regard portez-vous sur la débutante que vous étiez en 2004 ?
Plutôt tendre. J’étais encore brute, vierge de tout, je ne connaissais rien. Je regardais tout avec de grands yeux. Oui, ça a été une très bonne école. Quand ils font passer un casting, on doit savoir notre texte tout de suite, être pro. On n’a pas quarante-cinq prises.

A l’approche de la trentaine, quelles sont vos envies et ambitions ?
J’aimerais trouver le temps de réaliser les courts métrages que j’ai écrits. Egalement de m’installer ailleurs et de voir ce que ça donne. Je vais certainement partir à Montréal en avril. Pourquoi le Canada ? Parce que les Canadiens sont sympas, très ouverts. On m’a dit qu’il y avait une très bonne énergie là-bas. Envie de maternité ? Quand on approche de la trentaine, on a l’horloge biologique qui tourne.

En plein effort physique, vous avez répondu à notre appel, vous ne déconnectez jamais ?
Effectivement ! (Rires.) En fait, quand je cours deux heures, je ne coupe pas mon téléphone, car j’ai ma musique dessus, et je réponds quand même, on ne sait jamais. Le sport, c’est une nécessité. J’en ai besoin mentalement et j’ai envie d’entretenir ma forme. Il m’est arrivé de faire des pompes avant une scène qui nécessitait d’être tonique.

Bernard Alès  - www.cinetelerevue.be/moments-forts/dounia-coesens-jai-grandi-avec-cette-serie--24-01-2018--568296
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   16/2/2018, 15:23

Interview d'Anne Canovas (Anémone Vitreuil) pour Télestar



Amatrice de jeunes hommes dans Plus belle la vie, cette comédienne belle et émouvante fut la révélation de la série Blanc, Bleu, Rouge, en 1981. Flash-Back.



Telestar : Le public vous connaît à travers votre rôle d'Anémone Vitreuil, séductrice aimant les hommes jeunes, dans Plus belle la vie. Pourtant c'est une autre série, historique, qui a fait de vous une vedette, en 1981. Comment avez-vous été engagée sur Blanc, bleu, rouge ?
Il faut d'abord dire que c'était une autre époque, où l'on prenait le temps de filmer. Le tournage de "Blanc, bleu, rouge" a duré quatre mois, je crois, durant l'été 1980. Et j'avais 55 costumes faits sur mesure. C'était incroyablement soigné et l'on écrivait de belles histoires qui faisaient pleurer dans les chaumières (sourire) ! En fait, j'avais 22 ans et j'étais en 2ème année de Conservatoire. C'est mon professeur Marcel Bluwal (lui-même réalisateur de fictions télé, ndr) qui m'a recommandé et j'ai passé des essais devant Claude Brulé, l'auteur du scénario, et Yannick Andreï, le réalisateur. Sauf que ça a traîné trois mois et qu'au bout de 6 ou 7 auditions j'ai fondu en larmes, disant que j'en avais marre, que je n'en pouvais plus ! Je voulais partir et Claude Brulé m'a rattrapé, en me disant : 'C'est bien toi que l'on veut. Simplement nous devons rassurer les Allemands qui sont co-producteurs sur cette série.' » Reste que pour les nerfs c'était éprouvant. Après, c'était bon...

Comment travaillait le réalisateur Yannick Andreï qui, de La Dame de Monsoreau (1971) à La Chambre des dames (1983), en passant par Blanc, bleu, rouge a signé les meilleures fictions historiques de la télé française ?
Il était formidable ! En fait, il avait confiance dans son choix, dans son casting. Il était, bien entendu, à l'écoute de ce que l'on proposait et prenait ses décisions. Mais il avait aussi son caractère. Je me souviens que dans la scène précédant notre mort, à Bernard Giraudeau et moi, je ne me sentais pas de monter en amazone sur ma monture et Mario Luraschi, le dresseur de chevaux non plus, d'ailleurs. Mais Yannick a insisté, et le cheval, qui allait au triple galop, a glissé et m'est tombé dessus. J'avais un muscle écrasé et j'ai eu très mal...

Où avez-vous tourné ? Les paysages sont magnifiques...
En Bretagne, près de Brest et plus au sud ; là où il n'y avait pas de poteau électrique et de repères modernes. Dans des endroits superbes et sauvages, c'est vrai. A Paris, également... C'est loin, tout ça, mais cela reste la plus belle aventure que j'ai connue. Il y avait de la passion, des cascades. Avec, aussi, les corsets qui vous rentraient dans les côtes, ce qui n'était pas évident (rires) ! Il y avait de la qualité dans Blanc, bleu, rouge !

Vous y incarniez Judith Malahougue, fille d'un médecin éclairé et amoureuse à la passion destructrice, qui se moque de la Révolution française qu'elle traverse en romantique pure. Vous pouvez comprendre ce type de personnage ?
Oui, parce qu'à 20 ans j'étais comme elle : une romantique éprise d'absolu, entière et sans concessions ! Remarquez, je suis encore une romantique, ce qui fait que je ne suis pas très adaptée à notre monde...

Dans Blanc, bleu, rouge vous aviez à vos côtés de grands et formidables 'seconds rôles', comme Paul Le Person et Henri Virlojeux...
Des merveilles ! 'Virlo', ça a été une vraie rencontre ; un mec tendre et super. Il est mort quelques années après. Yannick, aussi. Un cancer. Comme Constance Engelbrecht, qui jouait l'épouse de Henri Virlojeux. Comme Bernard Giraudeau, également...

Bernard Giraudeau, justement, qui jouait votre amoureux. Quel partenaire était-il ?
Bernard était perfectionniste, à fond dans le jeu. Il n'y avait qu'à l'écouter pour être juste ! Mais il était aussi très rieur et joueur. Il y a des moments, dans les contre-champs, où il me déconcentrait et me faisait rire alors que je devais trouver mon émotion. Je lui disais alors : 'Tu es gentil, mais arrête un peu !' Il faut dire qu'il avait 10 ans de plus que moi et déjà du métier...

La suite, après Blanc, bleu, rouge, a été à la hauteur ?
J'ai appris plein de choses. Après, il y a eu une autre très belle fiction, "Colomba" et, à partir de ce moment-là, j'ai beaucoup tourné en Italie, pendant 15 ans, et que des rôles principaux. Avec la crise du cinéma italien, je suis revenue en France...

Votre rôle d'Anémone Vitreuil, dans Plus belle la vie, depuis 2009, vous convient-il ?
Séduire des hommes de 30 ans, ça passe, mais un garçon de 17 ans, comme en ce moment Baptiste, ce n'est vraiment pas moi ! Mais c'est intéressant, et amusant, de faire une vraie composition. Une fois que je suis dans mon rôle, ça va et mon personnage m'amuse. Cela dit, je ne suis pas une véritable récurrente de "Plus belle la vie". Au départ, j'étais rentrée pour 17 jours et un rôle de 'cougar'. Mon personnage ayant visiblement plu au public, on m'a gardée. Mais je viens tourner quand je peux et que je ne suis pas au théâtre. Je peux ainsi faire d'autres choses et c'est très agréable !

Telestar - Olivier Rajchman
fiesta341

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   16/2/2018, 16:02

Vraiment Tony merci beaucoup pour cet article très interessant, je ne savais pas qu'elle avait tourné un film en 1980, d'après ce qui est dit c'était important, en plus, je la vois très bien dans un film historique avec ses cheveux elegamant tirés.Elle est vraiment classe.Elle serait donc née en 58.
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Jean-Marie Galey   14/3/2018, 18:19

Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   31/3/2018, 19:28

Interview de Cécilia Hornus (Blanche) et Dounia Coesens (Johanna) pour La Provence

A quoi doivent s’attendre les téléspectateurs lors de ce prime ? 


Cécilia Hornus (Blanche) : Les téléspectateurs pourront apprécier deux histoires sur ce prime. Une partie comédie – dont nous ne faisons pas partie Dounia et moi – et une partie concernant la résolution de l’intrigue de l’Enchanteur, mon mari dans la série. 
Dounia Coesens (Johanna) : Les épisodes sont rythmés, surtout dans la partie policière. Il y a une urgence : celle de faire tomber l’Enchanteur. 


Dounia, pourquoi êtes-vous revenue dans la série ?  

Dounia Coesens : Je suis revenue pour faire tomber l’Enchanteur. L’étau se resserre autour de lui durant ce prime. 
Cécilia Hornus : Johanna a la certitude, dès qu’elle rencontre Nicolas, qu’il est l’Enchanteur, alors que rien ne laisse présumer ça au début. Elle a la sensation que quelque chose ne va pas. Dans ce prime, Nicolas comprend qu’il est acculé, que la police est à ses trousses et donc il va enlever Blanche. Tous les deux vont partir en road trip et Johanna va tout faire pour sauver sa maman.


Comment s’est passé le tournage du prime ?

Cécilia Hornus : Ça ne se voit pas à l’écran, mais il faisait très froid durant le tournage. Et nous étions frustrées Dounia et moi car, finalement, on n’a pas beaucoup tourné ensemble.
Dounia Coesens : Ce qui se voit c’est que l’on va vite, mais c’est pour le bonheur du rythme. Ça a nourri l’interprétation.

Cette relation mère-fille, c’est quelque chose que vous avez développé dans l’intimité aussi ? 

Cécilia Hornus : Dounia est restée 10 ans dans la série. Ensuite elle est partie, mais quand elle est revenue c’était comme si elle n’était jamais partie.


Comment sera la relation entre Blanche et Johanna durant le prime ? 

Cécilia Hornus : C’est un peu frustrant car Blanche sera enlevée alors Johanna et elle ne seront pas beaucoup ensemble. Mais à la fin il y aura une réunion entre les deux.


Dounia, c’est l’une des dernière fois où l’on aura l’occasion de vous voir dans la série. Quels sont vos futurs projets ? 

Dounia Coesens : J’ai reçu des pièces de théâtre, des scénarios, mais tout ça c’est en cours de validation et je ne peux pas en parler. Je monte des projets par moi-même, je signe bientôt avec une production. Sinon, je fais des raids sportifs pour des associations.


Peut-on espérer vous revoir un jour dans Plus belle la vie ? 

Dounia Coesens : J’avais décidé de partir pour habiter Paris, voir d’autres choses. On m’a proposé de revenir sur cette intrigue, c’était un tournage de deux mois donc ça m’allait bien. La suite, on verra. 


Le Sud ne vous manque pas trop ? 

Dounia Coesens : Si bien sûr, je suis originaire d’ici, mes parents sont d’Éguilles, mes amis d’enfance sont là. Je suis très attachée à la région et je viens régulièrement.
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   31/3/2018, 19:34

Interview de Bruce Tessore (Dr Berger) pour sudinfo.be



Dans une interview accordée au site Sudinfo.be, le comédien arrivé dans PBLV en 2015 confie qu’il est bien plus « sympathique » dans la vraie vie qu’il n’est « serial killer »Et en dit un peu plus sur son parcours de vie, entamé sur les courts de tennis. 


« Quand j’avais 20 ans avec des potes on écrivait et on mettait en scène pas mal de courts-métrages. Je faisais pas mal de compèt de tennis, c’est vrai que j’étais un bon joueur français, mais j’ai abandonné. Je ne pouvais pas aller plus loin dans la compétition et, en plus, j’ai été suspendu à ce moment-là pour mauvais comportement sur les courts. Mais j’avais atteint ma limite ».
Pas de regret donc du côté du beau Bruce Tessore car cette période raquette à la main lui « sert pas mal aujourd’hui. On devient forcément beaucoup plus combatif mentalement ! ».


Vous êtes triste que l’aventure de Nicolas connaisse une fin ?
« Il faut bien mourir un jour ! (rires) Mais oui, j’étais triste parce qu’on abandonne un personnage, quelque chose qui sort de vous. Mais il ne faut pas s’enterrer dans un personnage ».


D’autant plus qu’un tueur en série, on n’en joue pas tous les jours…
« Oh j’espère en être à mes débuts ! Je préfère jouer ça que le gentil ».


Passer par la case Plus belle la vie, ça apporte quoi ?
« Au bout de quelques mois, on commence à rencontrer le public. Et ce qui est très perturbant, c’est de voir la différence entre ce que pensent les gens et ce que pensent les patrons de chaîne. Il y a un écart terrible je trouve. J’ai fait beaucoup de publicités pour gagner ma vie et ça m’a été reproché. Mais les gens, eux, ne me disent pas ça, ils ne compartimentent pas. À partir du moment où ils aiment l’acteur, ils ont envie de le voir, peu importe où. Et c’est ça que je retiendrai, le retour du public ! ».


Et la prochaine fois que le public retrouvera Bruce Tessore, ce sera sur les planches à la rentrée.
Paty

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   31/3/2018, 21:30

@Tony a écrit:


Dans une interview accordée au site Sudinfo.be, le comédien arrivé dans PBLV en 2015 confie qu’il est bien plus « sympathique » dans la vraie vie qu’il n’est « serial killer »Et en dit un peu plus sur son parcours de vie, entamé sur les courts de tennis. 


En même temps, il pouvait difficilement être pire ! :lol:  Un Dr Jekyll arrogant et dédaigneux, un Mr Hyde tueur en série ...

Merci de nous avoir posté cette interview
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   14/6/2018, 22:11

Interview d'Anne Canovas (Anémone Vitreuil) pour toutelatele.com




Comment Anémone Vitreuil, une femme multipliant les conquêtes sans lendemain de jeunes hommes, a pu être séduite à l’idée d’épouser un cinquantenaire ?
Anne Canovas : Parce qu’elle est amoureuse, ce coup-ci elle y croit et les dernières fois, elle en a pris plein la tête. Anémone ne veut pas passer à côté de quelque chose d’important. Ils sont du même monde, partagent les mêmes intérêts et pour une fois, il n’en veut pas à sa fortune.
Anémone ne s’est jamais laissée manipulée par quiconque. Pourquoi sa naïveté lui fait soudainement défaut ?
Elle n’est pas manipulée mais amoureuse et lui aussi ! Il n’est pas malveillant à l’égard d’Anémone, n’a pas de plan caché et leur relation de couple est assez jolie. Après, il a fait une grosse connerie en tuant un homme mais ce n’est pas écrit sur son front…
Avec le passé d’Anémone, pourrait-elle pardonner le meurtre commis par son homme ?
Non, car Anémone a une façon très personnelle de voir les choses mais elle ne trempe pas là-dedans. Elle n’est ni méchante, ni malveillante et elle ne supportera pas le mensonge.
Il y a quelques mois, Baptiste avait rappelé à Anémone son âge et s’était montré extrêmement dur dans ses propos. Cela l’a-t-il fait basculer dans une autre sorte de relation ?
Baptiste était plutôt une sorte de bonbon pour elle. Anémone n’aurait pas insisté si elle n’avait pas été escroquée par Baptiste et son père dans cette histoire de faux tableau. Par rapport à l’argent subtilisé, Anémone a utilisé Baptiste dans le marché pour répliquer au coup bas qu’elle venait de subit.
Bien que présente depuis neuf ans dans le feuilleton, vous n’êtes pas régulièrement à l’écran. Avec quels comédiens souhaiteriez-vous partager une intrigue ?
J’aimerais jouer avec Annie Grégorio, une femme très populaire. Je l’apprécie beaucoup. L’actrice jouant Léa Nebout est aussi formidable, tout comme l’Italien (Emanuele Giorgi – Francesco) Je ne connais pas vraiment les acteurs, nous nous apercevons qu’à l’hôtel où nous prenons le temps de nous saluer.
Quand vous n’apparaissez pas à l’écran, vous êtes spécialisée dans le doublage. Considérez-vous faire un métier différent quand vous vous glissez dans la peau d’une actrice étrangère ?
C’est un métier similaire car cela exige de la créativité. Le doublage demande des défis en plus car il faut être en osmose avec les émotions et le rythme de l’actrice. Je souhaiterais exercer davantage mais ma voix est trop spécifique et repérable. J’adore aussi le théâtre mais surtout varier les plaisirs. Si nous restons sur la même chose, nous n’avons plus de recul et c’est toujours enrichissant d’aller voir ailleurs pour revenir. Par exemple, je trouve Luna (Anne Décis) formidable. Elle s’est lâchée et je ne la voyais pas si foldingue au début.
Toutelatele.com
nicolas8401



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   14/6/2018, 22:43

Intéressante cette interview, par contre quand elle dit "Elle n’est ni méchante, ni malveillante" elle angélise un peu son personnage!

---------------
sosies, râleries, étourderies et (gros) mots d'esprit ;)
likeasunshine

En ligne

Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   14/6/2018, 23:06

Elle a bon gout: elle aime Annie Gregorio et Emanuele Giorgi!
Une rencontre Anemone/Claire cela ferait des etincelles! bounce
nicolas8401



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   14/6/2018, 23:07

@likeasunshine a écrit:
Elle a bon gout: elle aime Annie Gregorio et Emanuele Giorgi!
Une rencontre Anemone/Claire cela ferait des etincelles! bounce

Qui ça? Ah oui l'Italien :D

---------------
sosies, râleries, étourderies et (gros) mots d'esprit ;)
Kersane



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 06:29

Elle ne connaît pas le nom de ses “collègues” c’est fou...
Tony

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pblvfrance3com-504491389886932/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 10:44

En même temps, elle n'apparaît que de manière sporadique, elle ne fait pas vraiment partie de la "troupe". Comme elle le dit, elle croise ses collègues à l'hôtel. Et "l'Italien" n'est pas vraiment un acteur principal de la série non plus
ailebrune



Féminin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 12:50

J'ai bien aimé la question : "Pourquoi sa naïveté lui fait soudainement défaut ?"
Anémone, cette grande naïve...  :D
7fanfan7

avatar

Féminin : : Modératrice
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 13:11

@ailebrune a écrit:
J'ai bien aimé la question : "Pourquoi sa naïveté lui fait soudainement défaut ?"
Anémone, cette grande naïve...  :D
Oui. :D Surtout que cette question n'est pas correcte, en tous cas pour ce qu'elle veut demander.
nicolas8401



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 13:51

@7fanfan7 a écrit:

Oui. :D Surtout que cette question n'est pas correcte, en tous cas pour ce qu'elle veut demander.

Oui il me semblait bien qu'il y avait un truc qui clochait dans cette phrase :D

---------------
sosies, râleries, étourderies et (gros) mots d'esprit ;)
Shinochaz

avatar

Masculin : : Modérateur
Contacter par mail moderation@pblvfrance3.com

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 14:11

@Kersane a écrit:
Elle ne connaît pas le nom de ses “collègues” c’est fou...


Ca démontre surtout ce que l'on disait l'autre jour : contrairement au début de la série, les Mistraliens ne forment pas/plus une grande famille, les personnages évoluant la plupart du temps dans dans leur propre univers séparé des autres, et cela se ressent sur l'ambiance de travail : les comédiens qui ne tournent pas ensemble se connaissent à peine, un peu comme un employé du deuxième étage qui ne ferait que croiser son collègue du 4ème dans l'ascenseur.

D'ailleurs a-t-on déjà eu des scènes entre Anémone et Francesco ?

---------------
Membre unique et permanent de la brigade antispoil et de la team Delport !   Une main de velours dans un gant de fer !  sadomaso
Flora24

avatar

Féminin

Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/FannyEvers http://www.instagram.com/fannyevers87/
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 16:42

@Shinochaz a écrit:



Ca démontre surtout ce que l'on disait l'autre jour : contrairement au début de la série, les Mistraliens ne forment pas/plus une grande famille, les personnages évoluant la plupart du temps dans dans leur propre univers séparé des autres, et cela se ressent sur l'ambiance de travail : les comédiens qui ne tournent pas ensemble se connaissent à peine, un peu comme un employé du deuxième étage qui ne ferait que croiser son collègue du 4ème dans l'ascenseur.

D'ailleurs a-t-on déjà eu des scènes entre Anémone et Francesco ?

Après, pour prendre l'exemple de l'entreprise: certains collègues font toujours plus d'effort que d'autres pour apprendre à se connaître ;)

---------------
"Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'exprimer." (William Shakespeare)
kikoudu33



Masculin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   15/6/2018, 18:19

@Shinochaz a écrit:



Ca démontre surtout ce que l'on disait l'autre jour : contrairement au début de la série, les Mistraliens ne forment pas/plus une grande famille, les personnages évoluant la plupart du temps dans dans leur propre univers séparé des autres, et cela se ressent sur l'ambiance de travail : les comédiens qui ne tournent pas ensemble se connaissent à peine, un peu comme un employé du deuxième étage qui ne ferait que croiser son collègue du 4ème dans l'ascenseur.

D'ailleurs a-t-on déjà eu des scènes entre Anémone et Francesco ?

Je n'ai pas souvenir qu'ils aient déjà eu des scènes ensemble mais je peux avoir oublié. Sinon, d'accord avec le reste de ton commentaire.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interviews des comédiens   

 
Interviews des comédiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eloge de la dignité des comédiens
» Hugh Laurie : blue-eyed boy
» Cocorico : les acteurs français ne sont pas tous nuls !
» Comédiennes et Comédiens Pour Qui Vous "Tiltez" :
» Salut! de passage j'en profite pour m'inscrire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plus belle la vie - LE FORUM ::  :: • LE FORUM DES COMÉDIENS •-
Sauter vers:  
Les photos et médias présents sur ce site sont la propriété de Telfrance et France 3